Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

lundi, 23 octobre 2006

le livre (et l')électronique

medium_les_inrocks.jpgEn feuilletant le magazine les inrockuptibles, (eh oui je feuillette aussi pas mal de revues), je suis tombée sur un article concernant les ebooks, et je me suis trouvée encore une fois confortée dans l'idée que le livre avait encore de beaux jours devant lui. Certes on ne pourra remplacer la version papier, ces pages qu'on peut effleurer, ce lien charnel qui nous lie, nous, avides lecteurs, à cet objet qui remplit nos rayonnages, qui nous offre ces multiples couvertures chatoyantes sur les étals des libraires... Mais voyons le côté pratique : "Le livre électronique peut être aussi envisagé comme un moyen de réédition à moindre coût de livres dont le tirage ne justifierait pas une impresison papier. Autre application pratique : un lecteur électronique contenant tous les livres de classe d'un élève éviterait à ce dernier un cartable plus gros que lui." (extrait de l'article Nouveau chapitre pour le e-book, Les Inrockuptibles, 10 au 16 octobre 2006)

Alors, pour ou contre ?

 

 

Commentaires

Moi je suis plutôt pour (pour une fois que je suis sérieux) !

Il n'y a qu'à se rappeler le poids de nos cartables et autres sacs à dos à l'époque - certes quelque peu lointaine - où nous usions nos fonds de culottes sur les chaises branlantes d'établissements scolaires tout aussi délabrés...

Aujourd'hui, dès la rentrée, certaines régions proposent aux élèves les livres de classe en double exemplaires : un pour la maison, l'autre qui restera dans une armoire de la salle de classe.

Certes, cela ne sera sûrement pas faisable pour les élèves des collèges et lycées, puisque les cours ont lieu dans des salles différentes pour chaque matière. Mais si on y regarde bien, les élèves des Etats-Unis ont des casiers pour y déposer leurs livres, classeurs,... et cela fonctionne bien. Pourquoi cela ne pourrait pas s'appliquer en France ?

Il serait temps que nos hommes politiques, dont le savoir semble si grand par rapport à nous (il n'y a qu'à les écouter parler), se penchent enfin sur les vrais problèmes. Dire que nos enfants ont de plus en plus de problèmes physiques, et ce dès leur plus jeune âge (douleurs au dos, aux épaules, déformation de la colonne vertébrale, etc...) : tout cela ne suffit pas.

Si ces maux sont de plus en plus fréquents, ce n'est pas en proposant gratuitement un diganostic médical à 9 ans que cela résoudra les problèmes. Certes, des efforts semblent être menés concernant le problème de l'obésité, mais il y a tellement à faire encore....

Écrit par : Galahann | lundi, 23 octobre 2006

Oui, tellement d'efforts à faire, et de toute part.. Cependant ne nous éloignons pas trop du sujet, je ne fais nullement ici débat sur nos ministres, nos ministères et nos collectivités ; d'autres s'en chargent beaucoup mieux que moi sur d'autres blogs, forums et sites.

Pour suivre la discussion, moi aussi je suis plutôt pour. Cela dit, le marché des ebooks a du mal à démarrer, de par le peu de produits en stock et le coût d'un tel appareil..

Il est évident que pour faire son jogging, transporter de la musique en numérique que du texte se révèle plus pratique. Cela pour dire qu'il est encore assez peu commercialisé.

Son application première pourrait être en effet pour les établissements scolaires, pour les étudiants, qui pourraient gagner un temps précieux dans la recherche d'informations, et leurs professeurs également.

....

Écrit par : Absolu | lundi, 23 octobre 2006

Les commentaires sont fermés.