Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

vendredi, 17 novembre 2006

Le chasseur de têtes

medium_Le_chasseur_de_tetes.jpg "C'est ainsi, pensa-t-il, qu'on s'écrit mutuellement notre vie - au moyen d'illusions. Des illusions qui nous soutiennent. Des illusions qui nous transportent. Des mensonges. C'est ainsi qu'on se guide les uns les autres vers la survie. C'est ainsi qu'on montre du doigt le chemin des ténèbres - en disant : Viens avec moi dans la lumière."


Une histoire époustouflante, sur le fil qui sépare la raison de la folie, sans qu'on sache vraiment de quel côté il vaudrait mieux tomber. La folie a ses avantages et la raison ses inconvénients.. Qui est capable de faire sortir des personnages des pages d'un roman ? La raison nous dit : personne.. et pourtant, si on y regarde bien, l'histoire racontée ici est une histoire déjà lue, déjà vue, maintes et maintes fois.. universelle dans le thème, mais inédite dans la forme.. Findley est un excellent narrateur, qui nous plonge dans les profondeurs de l'âme humaine, aussi noire puisse-t-elle être..

Il nous parle aussi des moyens utilisés par certains pour la guider, pour la dompter, la ramener à la "raison".. mais quelle raison ! Expériences réalisées aussi bien sur des rats que des humains, à des degrés divers, un univers psychiatrique omniprésent dirigé par un homme qui a déjà franchi les frontières du pouvoir absolu.. trop absorbé par sa quête, il s'est perdu en elle, il s'est éloigné de lui-même, laissant bon nombre de victimes derrière lui..

Une histoire incroyable, destins qui s'entrecroisent, qui se rejoignent, qui divergent... difficile à vous raconter.. et telle n'est pas mon intention.. Findley le fait beaucoup  mieux que moi, je n'aurai jamais son talent de narration, tout au plus aurai-je quelques-uns de ses ouvrages sur mes étagères..

 

Note : 09/10

Les commentaires sont fermés.