Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

lundi, 20 novembre 2006

Les bienveillantes

medium_les_bienveillantes.jpgCoco (rappelle-toi bichette), lors d'une de nos entrevues, m'a parlé d'un livre qu'il était en train de lire, qui décrivait la guerre vu par un soldat, "comme si tu étais le gars", "incroyablement réaliste. Il faut que tu le lises, c'est un pavé mais ça s'boit comme du p'tit lait." Ok, j'ai fait, je le lirai. J'écluse un peu mon stock de romans noirs là, avant qu'ils ne s'éclaircissent de poussière, et je le lis. 900 pages, ça m'fait pas peur, j'ai lu Belle du Seigneur, alors tu penses, il en faut plus pour m'impressionner.


Et puis, 900 pages, c'est rassurant, on n'est pas prêt d'en quitter l'univers. Moi ça m'fait toujours un peu d'la peine de finir un livre. De se dire que ce gars-là, ou cette femme-là, bah j'les reverrai plus, j'saurai pas c'qu'ils deviennent. J'ai un peu d'mal à refermer un livre, parce qu'il va falloir que j'en choisisse un autre, et quel autre pourra suivre à l'un, à celui-ci.. Quel celui-là, là est la question..

Quand Coco m'a parlé de ce livre, c'était bien avant qu'il soit annoncé dans la liste des sélectionnés pour le Goncourt. Encore bien avant que ne lui soit décerné le fameux prix. A dire vrai je respecte, mais je m'en fous un peu. J'ai dans ma petite collection quelques ouvrages qui le mériteraient aussi, à condition de savoir les raisons qui font qu'on le décerne à untel et pas à un autre. Ce que je veux dire, c'est qu'à mes yeux, un prix ne fait pas la valeur du livre. Pour parodier une expression, je dirais que la valeur n'attend pas le nombre de dédicaces. 

Enfin voilà, tout ça pour dire que Coco, oui, je vais le lire, je l'ai acheté, il est là, près de moi. Car je sais que quand tu raffoles d'un livre, je vais au moins l'aimer...

Commentaires

Que de bienveillance à propos des "bienveillantes".
Un livre de trop, peut-être?

Écrit par : Marcel | lundi, 20 novembre 2006

Il y a certainement bon nombre de livres en trop, plus que de livres en moins.. pas encore écrits.. Pour Les Bienveillantes, je ne sais guère si c'est un livre de trop, je n'ai pas encore fait plus ample connaissance avec lui. Je rappelle qu'il m'a été recommandé avant d'être primé. Et il ne m'a pas été présenté comme un livre culte, incontournable, extraordinaire.
En gros j'le lis, et j'vous dis quoi.. et vous, qu'en avez-vous pensé ?

Écrit par : absolu | mardi, 21 novembre 2006

Les commentaires sont fermés.