Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

lundi, 11 décembre 2006

Où je vais, d'où je viens

medium_la_pluie_et_le_beau_temps.jpgMais elle n'en a que pour Prévert ou quoi ?

Non, mais j'en ai beaucoup pour lui, oui. Et puis j'ai un ami professeur d'anglais au Québec, et il a dit à ses élèves de venir sur ce blog, pour les curieux de littérature française, alors voilà, autant leur donner de belles pages de celle-ci, l'un de ses amoureux les plus fervents..


OU JE VAIS, D'OU JE VIENS

 

Où je vais, d'où je viens,

Pourquoi je suis trempée.

Voyons, ça se voit bien.

Il pleut.

La pluie, c'est de la pluie

Je vais dessous, et puis,

Et puis c'est tout.

passez votre chemin

Comme je passe le mien.

C'est pour mon plaisir

Que je patauge dans la boue.

La pluie, ça me fait rire.

Je ris de tout et de tout et de tout.

Si vous avez la larme facile

Rentrez plutôt chez vous,

Pleurez plutôt sur vous,

Mais laissez-moi,

Laissez-moi, laissez moi, laissez-moi, laissez-moi.

Je ne veux pas entendre le son de votre voix,

Passez votre chemin

Comme je passe le mien.

Le seul homme que j'aimais,

c'est vous qui l'avez tué,

matraqué, piétiné...

achevé.

J'ai vu son sang couler,

couler dans le ruisseau,

dans le ruisseau.

Passez votre chemin,

comme je passe le mien.

L'homme que j'aimais

est mort, la tête dans la boue.

Ce que je peux vous haïr... c'est fou... c'est fou... c'est fou.

Et vous vous attendrissez sur moi,

vous êtes trop bons pour moi,

beaucoup trop bons, croyez-moi.

 

Vous êtes bons... bons comme le ratier est bon pour le rat...

mais un jour... un jour viendra où le rat vous mordra...

Passez votre chemin,

hommes bons, hommes de bien.

Commentaires

salut de mon passage ça va ?

Écrit par : un breton en savoie | lundi, 11 décembre 2006

Hello cher Breton savoyard, ça va bien merci et toi ?

Écrit par : Absolu | lundi, 11 décembre 2006

Les commentaires sont fermés.