Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

jeudi, 04 janvier 2007

Les Shadoks

Cultissime,  Les Shadoks... Ces êtres au cerveau à quatre cases, qu'il leur fallait vider d'une pour apprendre une nouvelle chose... Ralalalalala... Si vous ne connaissez pas, précipitez-vous vite, très vite..

Allez visiter ce site, qui vous parlera de leur éducation, de leurs proverbes, de leur histoire quoi... Passionnant !


medium_shadocks_1.gifTome 1 : Habitants de curieuses et lointaines planètes, les Shadoks et les Gibis sont d'une redoutable efficacité, les Shadoks se mettent à... pomper ! Après tout, pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué, puisque ça rate, plus on a de chances que ça marche... À travers ce premier album des grands moments de la légende des Shadoks, on découvre les créatures illustres de ce drôle d'univers : le vieux Shadok déliquescent, les gros Gibis guettés par l'ennui, le Devin Plombier, ou encore le Marin alcoolique... 

 

 

medium_shadocks_2.gifTome 2 : Les Shadoks habitent une planète biscornue, face à celle des Gibis. Leur ambition commune : aller sur la terre. Mais leurs moyens intellectuels se révèlent inégaux. Les géniaux petits Gibis inventent une fusée, les stupides Shadoks ne font... que pomper leur carburant ! Ils disposent en outre d'une botte secrète, le marin Shadok... Ce dernier, souvent prix de boisson, fait plutôt désordre. Les Shadoks sont donc trop heureux de l'envoyer à travers l'espace pour s'emparer de la fusée Gibi. Mais, il obtient, à vrai dire, des résultats, disons... mitigés ! À son retour, l'accueil est loin, très loin d'être chaleureux. De quoi susciter une terrible vengeance... Les Shadoks, diffusés pour la première fois le 29 avril 1968, ont divisé la France en deux camps : les pro- et les anti-Shadoks. Souvent rediffusée depuis, la série a confirmé un succès qui dépasse les modes. Elle a imposé un ton, pétri d'humour absurde et teinté d'une subtile ironie. 25 ans après, le succès des deux vidéos sorties et de l'album prouve que ces personnages séduisent non seulement les inconditionnels mais aussi les plus jeunes, qui les découvrent aujourd'hui. Devant cet accueil, l'auteur et Circonflexe ont décidé de poursuivre la saga des Shadoks à travers une série d'histoires inédites.

 

medium_shadocks_3.jpgTome 3 : Les Shadoks et les Gibis sont enfin arrivés sur la Terre, où ils découvrent le redoutable insecte Gégène. Les Shadoks ne s'en font pas un ami et décident de se réfugier sur la lune ... Après Ga Bu Zo Meu, cet album permet de découvrirqulques nouveaux venus : les shadoknautes, le ministre de la Population, la Vieille Légende... Cette fois, les Shadoks doivent faire face à de très graves problèmes, tels ceux des échelles à la lune, ou de la ponte des oeufs. S'en sortiront-ils ?

 

 

medium_shadocks_4.gifTome 4 : Après tous leurs déboires entre la terre et la lune, les Shadoks décident de se construire une planète à eux, à partir de rien du tout ou plutôt "d'antimatière". Ils créent le jour, la nuit, le ciel, la terre, les animaux à leur image et ... l'ordinateur, qu'on appelait alors l'anti mémoire car les Shadoks y jetaient tout ce qu'ils voulaient oublier. Mais très vite, ils rencontrent sur leur planète des problèmes qui ne sont pas différents des nôtres. Ils vont essayer de les résoudre... à coups d'innovations "shadokiennes" ! Ils vont ainsi prévoir l'avenir avec l'ordinateur, initier le permis "de ne pas conduire" ou guérir la maladie qui fait réfléchir... Après le large succès des premiers et seconds "Best-of", cette nouvelle compilation reprend les meilleurs moments de la troisième série télévisée. Plus de 30 ans après la première diffusion télévisée, la quatrième et nouvelle série diffusée sur Canal + mais aussi le succès des albums, des vidéos et des nombreux produits dérivés ou encore le large écho médiatique qu'ils rencontrent, prouvent que ces personnages séduisent encore non seulement les inconditionnels de la première heure, mais aussi les plus jeunes, qui les découvrent réellement aujourd'hui.

Les commentaires sont fermés.