Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mercredi, 10 janvier 2007

Le Prix des libraires - 4

medium_parents_et_amis_sont_invites_a_y_assister.2.jpgParents et amis sont invités à y assister, Hervé Bouchard (Le Quartainier) 

Critique :

«À la fois chantre, héros et calomniateur d'un univers inédit, Hervé Bouchard “mythologise” en direct, pour ainsi dire, son coin de pays et ses souvenirs plats. C'est dire toute la force de sa voix, qui arrive à créer du même souffle un langage et un monde.»
Christian Desmeules, Le Devoir

Avant Goût :

Chaque fois que je me réveille je me rappelle qu'ah ouais, il me manque deux bras, les deux que j'avais à la place du coeur, et puis j'ai mal dans le dos, chaque fois que je me réveille je me rappelle qu'ah ouais, mon dos me le dit: Laïnée, Laïnalinée, t'es mal amanchée. Je dors dans ma robe en bois comme l'esclave coupée d'un magicien. J'ai la tête pleine de sacres. Et puis mes jambes, mes jambes, ça fait longtemps que je les ai pas vues, je leur sens toute dure la graisse. Quelle comédienne aurait voulu qu'on lui coupe les bras pour me figurer? qu'on lui tue le mari? qu'on lui orpheline six fils prêts à la manger? Si je parlais pas probablement que je cicatriserais. Faut pas se fermer, peu importe la couleur de robe de l'humeur qu'on a, je pense ça et ça sort comme ça, ça me déguise, c'est mon fard de pitrée du châtiment, ô, sans bras, viarge. Pas dire ça. Trouvez-moi une comique et enfermez-la dans c'te robe en bois, j'ai dit, et je lui parlerai par le trou. Fallait une comédienne assez cave au centre pour dire, une cylindrée à travers qui souffler, une qui sache crever dans la joie qu'on donne à peindre la misère. On en a pas trouvé et je suis sortie de ma vie.

Les commentaires sont fermés.