Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

lundi, 15 janvier 2007

Angou l'aime

medium_angouleme.jpg


Cette année 500 m² sont réservés au seul phénomène manga, c'est vous dire l'ampleur du phénomène..

medium_espace_manga1.jpgCe lieu devrait permettre aux novices de partir à la rencontre des auteurs et des thématiques propres à la bande dessinée japonaise, mais également aux amateurs d’approfondir leur perception de cette production pléthorique. L’Espace manga se veut en effet un lieu de loisirs, mais aussi de réflexion et d’éducation du jeune public. Cet espace prendra place dans la Bulle du champ de mars, à proximité du Pavillon Jeunes talents et de l’exposition Kid Paddle.

Il sera divisé en 3 zones distinctes : 
 

Un hall d’exposition, destiné à la découverte de la bande dessinée japonaise dans son étonnante diversité. Ainsi, l’exposition « Sport et manga : les nouveaux romans d’apprentissage », conçue par Bounthvy Suvilay (AnimeLand), dévoilera l’une des genres majeurs de la bande dessinée japonaise. En complément, le public pourra découvrir de nombreuses planches originales tirées du Journal d’une disparition de Hideo Aduma et de Chocola et Vanilla de Moyoco Anno.

Une véritable salle de projection, assombrie et insonorisée, permettant, au fil d’un programme riche et varié, de mieux saisir l’interaction entre la bande dessinée japonaise et son corollaire, le cinéma d’animation. (voir encadré).

medium_espace_manga2.jpgUn espace conférences/rencontres/débats, orienté vers l’analyse des œuvres et la découverte du contexte culturel japonais. De nombreux spécialistes se succéderont ainsi à la table des débats, pour des conférences sur des thématiques aussi diverses que le style narratif de Osamu Tezuka, le sport dans les mangas ou la figure du “yokai” (fantôme ou esprit de la tradition japonaise). L’espace accueillera également Jean-David Morvan (Sillage, Spirou), venu évoquer ses nombreux projets de création entre France et Japon, et l’auteur japonaise Keiko Ichiguchi (1945, America).

 

Les commentaires sont fermés.