Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

vendredi, 26 janvier 2007

Le vertige des auteurs

medium_vertige_des_auteurs.gifJe viens de me faire harponner dans un dial (comprenez une communication instantanée par le biais d'un programme en trois lettres) qui commençait par "un truc uqi m'a fait penser à toi"... J'avoue, je m'attends toujours âu pire lorsque je lis ou entends cette expression... Ah oui, mais quoi donc ? Et à quel propos ???

Il s'agissait d'un livre, et pas n'importe lequel.. un livre qui concerne les aventures d'un auteur qui cherche à se faire publier...

Merci donc à Zense, pour cette info, qu'il a collecté sur le site d'Evene...


Mot de l'éditeur

Sylvain Vasseur a tout pour devenir écrivain : l'égoïsme, la foi en son talent, des admirateurs et des groupies, et même un incessant soutien de la presse, peut-être un peu prématuré. Que lui manquet- il, si ce n'est une œuvre ?
Le Vertige des auteurs est l'histoire d'un faux ingénu qui se lance dans l'écriture, pour complaire à son patron. De petits mensonges en douces impostures, jusqu'où ira-t-il dans sa conquête de la chose littéraire ?
Et la flamboyante Arlette sera-t-elle tentée par une vocation de femme d'écrivain besogneux ? Georges Flipo ballotte allègrement le héros entre trois mondes qu'il connaît intimement : – celui de l'entreprise, avec ses PDG aux caprices inspirés et ses cadres empressés de les satisfaire. – celui des éditeurs assaillis par les gueux de la littérature qui se pressent à leurs portes. – et celui des affligés de l'écriture aux pathétiques espérances.
Ces trois mondes sont ici décrits avec un humour féroce. On n'avait sans doute jamais brossé si crûment le portrait des auteurs amateurs, par petites touches d'une acide vérité. Ce livre évoque une étrange autobiographie collective, celle des deux millions de Français qui ont un manuscrit dans leur tiroir. Le Vertige des auteurs les fera frissonner de plaisir ou d'effroi. Eux... ou leurs conjoints.

Commentaires

Bonjour,
Pouvez-vous aller faire un tour sur www.letempsecoute.blogspot.com et me dire votre impression...
Merci

Écrit par : redonnet | vendredi, 26 janvier 2007

Les commentaires sont fermés.