Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mardi, 30 janvier 2007

La voyeuse interdite

medium_la_voyeuse_interdite.jpgCe matin, le soleil est plus haut. Hautain je dirais. Juché sur un trône invisible, il déverse son énergie dans ma rue qui se détache orgueilleusement du reste de la ville. Epicentre de l’aventure, c’est ici que tout se passe pour cette femme cachée derrière sa fenêtre, pour cet épicier rougeaud assis sur son tabouret, pour cet homme guettant un rideau clos, pour ces petits et petites qui courent dans un rectangle bien délimité par des bâtisses sombres et anguleuses.

On hurle, on flâne, on regarde, on triche, on vole. Et ils violent. Le reste n’existe plus ; au loin, il y a juste un port sans lumière qu’animent des sirènes lugubres, un lieu d’arrêt entre le rien et le rien, une passerelle jetée dans le vide dont personne ne connaît le bout.

Les commentaires sont fermés.