Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

lundi, 05 février 2007

La nuit mûrit

A Jean Paulhan

En cherchant mon coeur dans le noir

mes yeux cristal de ce que j'aime

s'entourent de moi sans me voir

 

Mais leur ténèbre est l'amour même

où toute onde épousant sa nuit

dans mes jours se forge un sourire

 

Afin qu'aux traits où je le suis

Sa transparence ait pour empire

Mon corps en soi-même introduit.

La connaissance du soir, Joël Bousquet.

Les commentaires sont fermés.