Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

lundi, 26 février 2007

Patrons gloutons

Patrons gloutons
LEXPRESS Livres 22/02/2007

Il y a l'ancien président de Carrefour, Daniel Bernard, rebaptisé «la Caisse enregistreuse»; celui d'Elf aquitaine, Philippe Jaffré, alias «Fortune d'un jour», et, bien sûr, le plus célèbre, Antoine Zacharias, «Gargantua», qui, aujourd'hui, réclame 81 millions d'euros à son ex-groupe, Vinci! Les Goinfres. Enquête sur l'argent des grands patrons, que s'apprête à publier, le 9 mars, chez Flammarion, Patrick Bonazza, va secouer l'establishment des affaires à l'heure de la campagne présidentielle. L'auteur, journaliste au Point, dénonce la façon dont certains dirigeants français - les mieux payés d'Europe - fixent leurs rémunérations, leurs retraites ou leurs indemnités de départ… Féroce!

Les commentaires sont fermés.