Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mardi, 06 mars 2007

Sensation

Par les soirs bleus d'été, j'irai dans les sentiers,
Picoté par les blés, fouler l'herbe menue :
Rêveur, j'en sentirai la fraîcheur à mes pieds.
Je laisserai le vent baigner ma tête nue.

Je ne parlerai pas, je ne penserai rien :
Mais l'amour infini me montera dans l'âme,
Et j'irai loin, bien loin, comme un bohémien,
Par la Nature, - heureux comme avec une femme.

Commentaires

Tout simplement sublime et malheureusment peu connu.
Merci pour ce mment de rêve.
Ivi Kromm.

Écrit par : ivi Kromm | mardi, 06 mars 2007

Tout le monde a déjà entendu parler de Rimbaud, on croit tous le connaître, en fait il n'en est rien.. A peine l'avons-nous survolé au cours de nos années lycée... Ce blog est là pour nous rappeler aussi que nous ne savons pas grand-chose et que nous avons tout à apparendre :-)

Écrit par : absolu | mardi, 06 mars 2007

"Dans la feuillée, écrin vert taché d'or,
Dans la feuillée incertaine et fleurie
De fleurs splendides où le baiser dort,
Vif et crevant l'exquise broderie,

Un faune effaré montre ses deux yeux
Et mord les fleurs rouges de ses dents blanches
Brunie et sanglante ainsi qu'un vin vieux
Sa lèvre éclate en rires sous les branches."

Et quand il a fui- tel qu'un écureuil-
Son rire tremble encore à chaque feuille
Et l'on voit épeuré par un bouvreuil
Le Baiser d'or du bois, qui se recueille."

Arthur Rimbaud

et bon après midi

Écrit par : bernard | mercredi, 07 mars 2007

Merci également bernard
Bonne fin de journée

Absolu

Écrit par : absolu | mercredi, 07 mars 2007

Les commentaires sont fermés.