Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mardi, 13 mars 2007

Figurec

Figurec

par Gilles Médioni

medium_figurec.jpgLa vie désolée d'un auteur de théâtre au bout du rouleau bascule quand il se rend compte que ses rares amis sont en fait des figurants payés par ses parents. Bientôt, il découvre que le monde n'est qu'un immense jeu de rôle joué par des professionnels: les employés de la tentaculaire société Figurec. De Metter, qui a déjà signé, avec succès, Emma et Le Sang des Valentines, a du style, une langue, un sens du rythme et des couleurs. Son appréhension naturaliste du quotidien renforce la veine fantastique à la K. Dick du roman original de Fabrice Caro (Gallimard). Le thriller paranoïaque trouve immédiatement ses marques, porté par la densité psychologique du personnage et par son va-et-vient entre la réalité et le fantastique. Tordu mais malin.

 Capté sur l'express livres


D'après le livre de Fabrice Caro

medium_figurec2.jpgPrésentation de l'éditeur
" L'enterrement de Pierre Giroud m'a énormément déçu, c'était une cérémonie sans réelle émotion. Tout cela manquait de rythme, de conviction. Le père Rouquet lui-même n'était pas dans son meilleur jour. Non, vraiment, cet enterrement ne me marquera pas, on est bien loin d'Antoine Mendez. Ah l'enterrement d'Antoine Mendez ! Sa femme essayant de sauter dans le caveau pour le rejoindre dans l'éternité, ses cris hystériques, ses trois fils la retenant dans des spasmes maîtrisés de grands garçons face à la mort, le discours de son meilleur ami admirablement ciselé... Antoine Mendez, voilà quelqu'un qui a réussi son enterrement. " A force de courir les enterrements, le narrateur est devenu un expert en la matière. Mais à bien regarder l'assistance, il semblerait qu'il ne soit pas le seul... Figurec est le premier roman de Fabrice Caro.

Les commentaires sont fermés.