Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

vendredi, 30 mars 2007

Théâtre - Slimane Benaïssa

Voilà. C'est trop tard. C'est foutu, même, je dirais.

Je savais que j'aurais pas dû aller voir cette pièce, Au-delà du voile, non, j'aurais pas dû. Mais non j'vous dis ! Pffff... Me voilà maintenant obligée de lire ses autres textes, pièces, et romans... Eh oui.

Une telle écriture, pleine d'émotions, si chaleureuse, si drôle ! Une écriture avec laquelle il se permet d'aborder des sujets dits tabous, avec laquelle il sublime le drame pour toucher l'âme des spectateurs et le coeur des ignorants.. Comment voulez-vous que je lutte  ? J'n'ai pas les armes, pour l'affronter. Je n'ai que mes étagères, pour l'héberger...

En savoir plus sur l'auteur ==> ici


medium_confession_1.2.jpg" Karim : Maman ! Pourquoi Amni Salah a-t-il épousé une deuxième femme ?

  La mère : Parce que nous, les femmes, selon le compte des hommes, nous valons un quart d'homme. C'est pour cela que les hommes peuvent épouser quatre femmes.

  Karima : Nous, les femmes, on a droit à quatre hommes ?

  La mère : Un homme, c'est déjà les emmerdements de quatre ! Donc, en épousant un homme, c'est comme si tu en avais épousé quatre.

  Karima : C'est Dieu qui le dit ou c'est toi ?

medium_confession_2.2.jpgLa mère : Mais Dieu ne va pas nous autoriser à épouser seize emmerdements en même temps. Il est Dieu et il sait ce qu'il fait... Quand même ! "

 

Extrait des Confessions d'un musulman de mauvaise foi, Editions Lansmann, 2004.

(voir un extrait vidéo de la pièce)

 

Les commentaires sont fermés.