Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

dimanche, 08 avril 2007

La conversation amoureuse

medium_conversation.jpgEn tout cas, dit-elle, je suis contente d'avoir passé cette soirée avec vous. Il se mit à rire. On ne trouve jamais conplètement désagréable ou inintéressant quelqu'un à qui l'on plaît n'est ce pas ? Elle fit une moue de sourire et de réflexion.

Moi aussi je suis content murmura-t-il. Il avait retrouvé la voix d'alcôve. Pourquoi êtes-vous content ? dit elle, au comble du bonheur à cause de la voix. Pff, fit-il, ses mains expliquant qu'on n'en savait rien. C'est comme ça et nous n'y pouvons rien, dit-il. Elle se délectait de cette conversation à la fois sincère et tendancieuse. Est-ce que cela vous est souvent arrivé ? demanda-t-elle. Une affinité pareille ? dit-il en riant. Elle fit signe que c'était bien la question. Jamais, dit-il avec fermeté.

Alice Ferney (La conversation amoureuse, Actes sud, août 2000)

Les commentaires sont fermés.