Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

vendredi, 27 avril 2007

Ecrire pour être lu

medium_edito.jpgÉCRIRE POUR ÊTRE LU
par Marie Lamarre

L’écriture est le plus beau présent qui puisse être offert. Il constitue la notion même du partage. Un partage créatif, intellectuel, émotionnel.

L’écriture est pourtant moindre sans la lecture.

Je change d’avis.

La lecture est le plus beau présent qui puisse être offert…

 

ÉCRIRE POUR ÊTRE LU

 

Chaque récit ne vaut pas nécessairement la peine d’être lu par tous et chacun. À quoi bon se rendre au bout d’un divertissement qui ne nous apporte rien? Une perte de temps, en somme. Et puisque les tablettes de votre détaillant de littérature favori regorgent de titres, pourquoi ne pas aller directement au but?

 

Ces auteurs qui écrivent la romance et la fiction admettront qu’ils ne peuvent toucher qu’une quantité variable de gens. La qualité, donc l’appréciation des lecteurs, semble l’objectif logique à vouloir atteindre.

 


Mais ces auteurs qui émettent des opinions, qui redéfinissent les concepts de la société, qui font la lumière sur des faits dans l’intérêt public, n’ont-il pas la lecture de masse pour seule aspiration? Que sont les idées lorsqu’elles sont muettes? En quoi l’émetteur trouve-t-il satisfaction si personne ne le reçoit?

 

Le cadeau de la lecture devient ici indispensable à l’échange, au renouvellement des idées, à leur confrontation. Un présent que l’on offre à l’auteur, à soi-même, au monde.

 

Parce que lire ne signifie pas assimiler. Ouvrir les pages sur la conception détaillée d’un intervenant de référence n’entraîne pas directement une prise de position du même ordre. Celui qui craint de confronter ses idées est d’ailleurs très peu convaincant à mes yeux.

 

Si votre désir est cependant autre que d’investir dans un voyage guidé aux confins des réflexions d’un auteur, l’Internet se charge de vous. Le blogue, qu’il soit lié ou non à un établissement de réputation, offre gratuitement, régulièrement (au gré de la constance de sa source) et de façon interactive cet accès à l’analyse et à la prise de position.

Mieux encore, vous pouvez, commun des mortels que vous êtes, si la plume vous en dit, réagir directement aux propos divulgués pour ainsi prendre part aux grands débats. Le blogue est la tribune la moins sélective de ses auteurs.

Captez la suite ici

Les commentaires sont fermés.