Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

dimanche, 06 mai 2007

La poésie de la rue calme

La poésie de la rue calme
Est accueillante après ce trop long jour
Comme le fut autrefois à telle âme
Tel calme amour

Ne cherche pas d'autres images
Pour dire le pardon qui descend sur ta vie
Que celle de la rue assagie
Après trop de soleil et de gens en tapage ;

Contente-toi ce soir d'aimer comme des frères
Les pavés las, les calmes maisons fatiguées,
Contente-toi d'aimer les premiers réverbères,
Va, va, ne cherche pas de rime à ton bonheur !

Marcel Thiry, Poésie 1924-1957

medium_Riboud15.jpg
capté ici

Les commentaires sont fermés.