Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mardi, 08 mai 2007

Grave de chez grave

De manière authentiquement importante ("de chez grave" comme on dirait "de chez" telle ou telle marque réputée ; donc de l'indiscutable en bien ou en mal). Grave est à prendre ici dans le sens de "considérable". Si l'on dit de quelqu'un qu'il "chapeaute grave de chez grave!", comme il y a vingt ans on aurait dit "qu'il assure grave!", on signifie que la personne est hyperqualifiée dans son domaine, ou qu'elle met beaucoup d'ardeur dans ce qu'elle entreprend. On abrège souvent en "grave de grave", et on peut décliner la formule à l'envi. Et dire, par exemple : "blaireau de chez blaireau" ("très, très con").

 

Extrait de Les mots à la con, de Pierre Merle

16:55 Publié dans Un jour un mot | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : littérature, mot, humour | | | |  Facebook

Les commentaires sont fermés.