Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

lundi, 04 juin 2007

Au festival de la Bd d'Amiens

f341a926b57c942140a33e7b4428c3b6.jpgFan de mangas je ne pouvais pas manquer cette année, le festival de la bande dessinée d'Amiens, l'affiche collector et magnifique du maître Taniguchi (l'homme qui marche seul, le sommet des dieux, au temps de Botchan) me donnait envie depuis plusieurs semaines, l'esposition de ses planches originales faisait de moi depuis plusieurs jours un asomniaque chronique.

C'est donc dans un état fébrile que j'arrive à Amiens en ce 1er juin 2007 pour l'inauguration de cet événement.

Les discours passés, j'apprend,avec déception que non seulement Taniguchi ne sera pas présent au festival, mais qu'en plus ses planches ne seront pas visibles le soir même, la faute à nos douaniers français (toujours au taquet) qui ont bloqués les tableaux du maître pendant quelques jours et qui les ont relâchés quelques heures avant l'inauguration.

                            Abattu je visite quand même les lieux, le stand découverte manga est classique et expose les mangas connus... l'espace enfant est ludique. Je ère dans ces lieux un peu déçu jusqu'à ce que je repère entre deux petits fours et une coupe de champagne (à consommer avec modération) une femme, un jeune homme et un vieux japonais souriant coiffé d'une queue de cheval à la samouraï...

Suspense qui est cet homme? ma perspicacité surnaturelle me dit que oui, l'homme est un Mangaka. et en considérant son âge ce n'est pas un débutant.

Curieux je me renseigne, il s'agit d'une légende, oui d'un maître.

Le temps d'analyse de mon disque dur humain me prend quelques minutes, oui voilà (samouraï, hirata, japon, manga) mise à jour des données bon sang mais oui! l'auteur de la série SATSUMA, "L'honneur de ses Samouraïs" un des premiers manga que j'ai lu avec passion. Je suis donc à quelques mètres d'une de mes idole! Je m'approche avec mon petit catalogue dans lequel je fais les résumés de mes mangas favoris, les nippons me sourient, le jeune parle le français et me présente Monsieur  Hiroshi Hirata et son épouse.

C'est très synpathiquement que le jeune homme fait la traduction,premier honneur Hirata me présente son nouveau manga, le sors de sa pochette et me le met dans les mains! soogo! L'album est en japonais-" il s'appelle comment en français?" L'âme du Kyodo", le jeune traducteur m'explique que Hirata le sors le jour même dans les bacs, je suis un des premiers français à l'avoir dans les pognes! Je suis ému par ce grand privilège et découvre les dessins de Samouraï toujours pleins de forces et de caractères du maître du genre samouraï. 

cbcec9dd9ed26ae52d8a85f74a6c19f7.jpgJe sors alors mon classeur à manga que je met à jour régulièrement avec oui je l'ai!le résumé de Satsuma, l'honneur de ses samouraï, je demande une dédicace à ce grand mangaka "Quel nom?" "Benjamin", de ces énormes mains (digne de celles d'un samouraï) le dessinateur écrit sur la feuille, pendant que le traducteur m'explique en voyant Satsuma que le maître va sortir certainement dans l'année la suite de cette série incomplète, il y travaille. Heureux et fier comme un Samourai je salut Hirata celui ci farfouille de nouveau dans sa pochette, sors de celle-ci une petite boîte en acajou...

D'un kiaï (cri qui tue) du plus bel effet l'homme appose son sceaux sur ma feuille, dédicace à la  japonaise du grand Mangaka Hiroshi Hirata. Les yeux plein de malice les japonais me salut j'ai gagnée ma soirée, un souvenir inoubliable!

Dimanche 3 juin je suis très content  de pouvoir voir les planches originales de Taniguchi, les originaux sont toujours impressionnant et on quelques chose de mythique.

Cette année 2007 du festival de la BD d'Amiens fût donc un grand cru, et un souvenir fort.

                                         AGENT BEN. 

15:00 Publié dans bulles | Lien permanent | Commentaires (0) | | | |  Facebook

Les commentaires sont fermés.