Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

samedi, 09 juin 2007

Métro, boulot, déborde

[...] On s'est cognés à ces mots qui collaient jusqu'alors au palais, ces mots qu'on croyait trop laids et qu'on a fini par expulser. Pulsion, répulsion, on cherchait à libérer la haie qu'on avait de sio sur l'autre. Finis les draps de soie dans lesquels on batifolait. Adieu les feux follets dans ses yeux. Finis les cieux qu'on regardait tous les deux, au-delà des immeubles entassés, oubliant le Paris encrassé. On ne caressera plus les étoiles de la cathédrale, on ne déambulera plus dans les ruelles du Quartier Latin et ses fumets qui chatouillent les narines, ses baklavas dégoulinant sur les doigts. Les mains se desserrent, palpent le  vide qui s'est invité, et puis retombent, c'est la gravité. C'est grave, quand on n'a plus la moindre idée. [...]

7600522856d71077fcb2bcc137e105f8.jpg
capté ici

Commentaires

Voici un forum unique consacré aux écrivains underground, libres et énervés: http://andyverol.asianfreeforum.com/index.htm

Écrit par : Andy Verol | samedi, 09 juin 2007

Les commentaires sont fermés.