Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

lundi, 18 juin 2007

Enfin, les mots rouges

[...] Et les mots rouges, ces mots qui brûlent la peau comme le fer marque le troupeau, qu'on gardera pour soi au risque de le perdre à jamais... Ces mots, couleur de l'interdit, qu'on prononce tout bas à l'heure où tout s'éteint, ces mots qu'on vit plus qu'on ne les dit, qui dansent plus qu'on ne les pense, quand tout autour plus rien ne bouge. Pourquoi la Terre continue-t-elle de tourner, alors ? [...]

Les commentaires sont fermés.