Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mercredi, 27 juin 2007

Février 2005 - souvenir

C'est l'idéal pour commencer la journée, non je dirais même plus, c'est passage obligatoire pour déboucher les conduits auditifs, aiguiser les sens, et supporter les jérémiades diverses et variées de certains élèves à l'allure avariée..

Je me connecte sur Hotmail, et oh! que vois-je, un extrait de ma biographie.. je rectifie un peu le tir, sans me prendre pour une "pool", et me permets de préciser certains points..

Pour répondre à tes questions :

- je suis partie au ski avec trois personne de sexe masculin, ce qui n'a pas changé grand chose, au déroulement du séjour, si ce n'est des parties de belote endiablées, et une tartiflette disparue à peine posée sur la table.. il ne faut cependant pas oublier le petit resto bien sympathique "Le p'tit savoyard", ou un nom approchant.. orgie de fromages et jambons de pays, un vin "la Mondeuse", heureuse découverte, un café génépi pas piqué des hannetons, qui m'a fait voir des edelweiss sans bouger de ma chaise.. je te passe les matins qui trainent (j'ai encore pu constater à quel point la gente masculine doit souffir d'une maladie particulière qui l'empêche de se lever de son lit.. Flémingite aigüe, feignasserie évolutive, je ne sais..). Fort heureusement la neige nous a fait l'honneur et une sacrée faveur de se déverser avec ferveur les trois premiers jours, et donc même nous, pauvres retardaires (enfin on était en vacances aussi hein, pas dans un championnat..) pouvions à notre aise arpenter des pistes plus que fournies.. enfin quand on les voyait, à partir du troisième jour.. quand la neige s'est dit : "ah, tiens, j'crois qu'il y en a assez là.."....

à suivre

Les commentaires sont fermés.