Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mardi, 03 juillet 2007

La Gloire

J'habite une tendresse diffuse qui ne peut me guérir. Il y a un profond bleu de vitrail en moi, une douceur comme d'absence ou de femme et le vent murmure avec sa voix de papier.
(Passion selon Saint Epure)

Ta fièvre a sur mo front sa main, tranquille comme l'infamie, brûlante comme l'hébétude des neiges. Le ciel est oublié tout sale, tout vieux au bout du monde.

Entre tes cils passent lentement sans fin les basses nuées qui viennent des mers grises avec leurs ombres luminescentes faire de tes yeux mes jours.
(XXII)

efaea8569013a81274e1d0337bc4514d.jpg

Les commentaires sont fermés.