Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

vendredi, 06 juillet 2007

La prisonnière

J'comprends pas. Pourquoi je laisse faire ça. "Spa possib'", comme on dit par chez moi (si si, ce sont des choses qui arrivent). D'accord, Proust, c'est du lourd, la digestion est longue, on est rassasié pour un moment. Mais quand même. Je n'aurai pas dû relire la quatrième de couverture. Maintenant qu'il s'en va j'ai envie de le garder !

8f422eb306afa630a6d9460ba0dace93.jpg

"Je pouvais mettre ma main dans sa main, sur son épaule, sur sa joue, Albertine continuait de dormir. Je pouvais prendre sa tête, la renverser, la poser contre mes lèvres, entourer mon cou de ses bras, elle continuait à dormir comme une montre qui ne s'arrête pas, comme une bête qui continue de vivre quelque position qu'on lui donne, comme une plante grimpante, un volubilis qui continue de pousser ses branches quelque appui qu'on lui donne. Seul son souffle était modifié par chacun de mes attouchements, comme si elle eût été un instrument dont j'eusse joué et à qui je faisais exécuter des modulations en tirant de l'une, puis de l'autre de ses cordes, des notes différentes."

Adieu Albertine. Va ravir d'autres yeux...

Commentaires

Je découvre avec plaisir…

Écrit par : khanouff | vendredi, 06 juillet 2007

C'est bôôô... Ca donne envie de lire Proust (ce que je n'ai encore jamais fait... si si spossib ! )

Écrit par : mathilde | vendredi, 06 juillet 2007

Ah, mais, si vous insistez vous en aurez du Proust, et à tous les repas !
Non mais...

Écrit par : absolu | vendredi, 06 juillet 2007

Faut-il condamner Swann le précieux
A la découverte de la vie
Dans les sentiers
Loin des salons

Fouler l'herbe et ... vivre !

Écrit par : Colporteur | vendredi, 06 juillet 2007

Bien,
Vous avez été prévenus..
Vous n'avez pas tenu compte de mes avertissements...
Demain, vous aurez du Proust, en entrée
Après-demain, en plat principal
Etc...
Bien fait pour vous.

Écrit par : absolu | vendredi, 06 juillet 2007

Les commentaires sont fermés.