Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

samedi, 11 août 2007

AFRO SAMURAÏ

7c390ea7c76ea349e144e02ac5cbcb95.gif

e71dba09690aa7e8be754dd2cfa5139c.gifTitre AFRO SAMOURAÏ

Auteur: TAKESHI OKAZAKI

Genre:  Samouraï baston gore.

Ce dessin animé fait un carton un peu partout dans le monde. La raison de son succès, il allie  la culture Manga (Samouraï sans pitié se battant pour la place de 1er combattant du pays) et la culture Afro américaine (héros à l'allure d'un Jimy Hendrix samouraï, doublé par la voix du génial acteur Samuel lee Jackson) sur une bande originale estampillée RAP signée par le DJ du groupe du Wu tang Clan RZA.

Une série explosive dont on parlera longtemps.

2a458f4172a01b9b9982d11b9f636ab2.jpg

On s'y bat à coups de Lances roquettes, on décapite l'adversaire dans de grand jets de sang, avec un message clair:La vengeance est un plat qui se mange froid et la HAINE ATTIRE LA HAINE MAN!

Les dessins géniaux de Takeshi OZAKI alliés à la réalisation nerveuse de Takeshi kOIKE (studio GONZO) font de cette série télé, une machine de guerre redoutable, que les kids du monde entier kiffe déjà grave.

de8aea477ce9f67b882cc58212728650.jpg

 Plusieurs  sites internet lui sont consacrés notamment le www. AFRO samuraï.com. Les produits dérivés sont nombreux (cd de la très bonne Bande originale "AFRO SAMURAÏ THE SOUND TRACK"), la cinquième saison va sortir après deux ans d'existence (sortie au Japon  fin 2005), les trois premières saison  sont disponibles en dvd. Enfin un film devrait sortir fin 2007 produit par Samuel Lee Jackson lui même.

La série rappelle le film GHOST DOG et Samuraï Champloo en mélangeant la culture Afro-américaine et japonaise.

A ne pas rater!

                         AGENT BEN.

e573d4f80105dc9b0d480c0255600e4b.gif

 

 

 

  

08:35 Publié dans Fury Manga | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : Litterature, manga | | | |  Facebook

Les commentaires sont fermés.