Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

lundi, 18 février 2008

DIX DE DER

c625bdaf3786bd7262cb5b7396699b3a.jpgDix de Der fait partie de ces bandes dessinées que tout bédéphile qui se respecte devrait avoir dans sa bibliothèque. Le dessinateur Comès réussit dans cet album le tour de force de dénoncer la bêtise et l'horreur de la guerre en faisant rire...

 En décembre 1944 dans un poste avancé américain sur le front des Ardennes Belges un jeune GI "un bleu" est chargé de faire le guêt dans un trou d'obus (seul dépasse son casque) surplombé d'une croix de Jésus. Dans la nuit le bleu entend dans son calvaire des gens en train de jouer à la belotte... Et "DIX DE DER!" se sont des fantômes! Joseph et Manfred pulvérisés pendant la guerre 14-18 par un obus dans ce calvaire, et Joseph un poivrot qui se prend pour Jésus mort aussi près du calvaire. Les fantômes se prennent d'amitié pour le soldat et jubilent déjà sur le fait d'avoir un nouveau partenaire le "quatrième" pour rendre leur partie de cartes plus intéressante".

L'attaque Allemande est imminente "le bleu" va t'il bientôt joué aux cartes pour l'éternité avec ses compagnons de calvaire?

Un album vraiment jubilatoire, grâce à des dialogues dignes de Michel Audiart et à la virtuosité graphique du dessinateur Comès.

Agent Ben.

18:48 Publié dans bulles | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : littérature, Dix de der, Comès. | | | |  Facebook

Les commentaires sont fermés.