Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

dimanche, 16 mars 2008

Chiens dans la plaine

(extrait)

la femme assise n'a
pas de visage, aucune

ombre n'altère
l'effroi de son regard

il n'y a pas
de cesse à cette

ascèse, l'immobilité
lui tient

lieu de geste, ce qui
luit en elle lui

rappelle la blancheur
de la pièce

où elle règne
patiente sur la toile

défigurée, muette

 

Yves Di Manno

Les commentaires sont fermés.