Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mardi, 16 août 2011

Larchmütz 5632

L'Orga, une vache télépathe, Adrien et Benno. Annie, et sa tache de vin sur le ventre. Endormis pendant vingt ans.


Vingt ans à arranger Larchmütz, une baraque devenue presque humaine, à Kerguennic, sur les pentes des Montagnes Noires. Y a du bonheur entre chaque pierre, malgré l'hiver, malgré l'humidité qui ronge les os. Bosseurs, à tour de rôle, ils sont veillés par Momone, qui rumine sa télépathie et se dit que des fois elle préfèrerait ne pas voir toutes ces vilaines couleurs dans la tête des gens alentour. Faut dire que ce qu'ils ont la plupart du temps dans le cœur et la cervelle, ça ressemble à un steak saignant.

Et les voilà qui reçoivent une lettre, et c'est l'heure de dresser le bilan, et puis de se brouiller le cerveau d'alcool, et d'aller voir Simone : "- Tu t'en fous toi, tu vis ta vie de vache. Paître, péter, et roupiller. Tu t'en fous toi, de la douleur du monde, t'as pas de morale. Tu rumines comme un gros con d'Amerloque, c'est tout... Et c'est moi qui bois comme une vache, merde."

Benno et Adrien, repartis comme en 40. Les réflexes reviennent, ils doutent, se méfient l'un de l'autre, suivent les directives, retrouvent d'anciens membres de l'Orga, cherchent aussi à retrouver celui qui a balancé, y a vingt ans. Ca aussi, c'est bien revenu. Benno et Adrien se réveillent enfin.

Ils retrouvent Annie, et sa tache de vin sur le ventre, Annie, qu'ils auraient bien bu jusqu'à la lie. Ils ont écouté, questionné, accepté, restent toujours aux aguets. Des fois, la façon de faire de l'Orga, "on dirait un mauvais roman, ça continue. Ils se prennent la tête, on dirait du James Bond." Mais ils y vont.

Reprise en douceur, le doute est tenace, comme une mouche sur une bouse, et Momone voit passer beaucoup de monde, à Larchmütz, beaucoup de couleurs.

C'est quand même normal de vouloir savoir pour qui on bosse, du moins pourquoi. Adrien et Benno, ils veulent bien nettoyer un coin de planète, mais à cinquante balais on est un peu moins kamikaze. Surtout quand ça commence à sentir la fumée.

Mais surtout, une vache peut cacher bien des choses...

Note : 7/10

Les commentaires sont fermés.