Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

lundi, 18 février 2013

Une partie mixte à trois

partie mixte à trois.jpg

Une partie de golf permet d'apprendre bien des choses, à celui qui joue, à celui qui observe celui qui joue.

Une partie de golf, ça peut vous faire perdre votre fiancée, vous assurer du soutien de votre femme, vous lier à une princesse.

Une partie de golf, ça peut vous donner la fièvre, révéler votre vraie nature, vous convertir à une autre religion.

Wodehouse manie l'art du conte à l'anglaise, avec un humour flegmatique à l'épreuve des plus sceptiques, de ceux qui considèrent encore le golf comme un passe-temps de luxe, un loisir de riches. Alors qu'en fait, le golf est un sport, un art, que dis-je, une philosophie !

Mais attention, « car, comme la rougeole, il faut attraper le golf quand on est encore jeune ; s'il est reporté à un âge plus mûr, les risques peuvent être graves » "la nature avait l'intention que nous devenions tous des golfeurs. Le germe du golf est implanté dans chaque être humain à la naissance, et sa répression le fait grandir, grandir - pendant quarante, cinquante, soixante ans - jusqu'à ce qu'il rompe les liens et balaie sa victime comme un raz-de-marée."

A l'inverse, la moindre contrariété extérieure peut vous faire louper un superbe coup : "ne me laisse pas tomber, Betty [...] Tu me rendrais tellement malheureux. Et quand j'ai du chagrin, je slice toujours mes coups d'approche". Sans parler d'un caddie croquant une pomme, ou même simplement le bruit du vent.

Et puis, tout bon adorateur du grand Gaulf sait que le choix d'un club est bien plus important que celui d'une épouse. Même si celle-ci vous lit des extraits des Pensées de Marc-Aurèle revisitées pour vous détendre pendant un parcours décisif pour votre carrière.

Enfin, avant de pouvoir répondre à la question "Ca marche?" par "Merveilleusement, je viens de faire trois putts parfaits sur le dernier green", sachez qu'il vous faudra apprendre à faire la distinction entre un bois, un brassie, un cleek, un driver, un fer et j'en passe et des meilleurs.

Et là, seulement là, vous pourrez dire : la vie est un long rough tranquille"

Bogey (note) : 8-1/10

Les commentaires sont fermés.