Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mardi, 12 mars 2013

Allez, viens, viens m'raconter les hôtels de la République... (Lamartine - 2ème jour)

le-camion-poubelle-vert.jpg- Non mais regarde-moi ça ! Ils nous prennent vraiment pour leur bonniche ! Ils pourraient faire un effort ! Qu'est-ce que ça coûte de mettre un sac poubelle dans une poubelle, hein ?
- Euh.. le prix du sac... ?
- Arrête Simon, c'est pas drôle.. ça m'fatigue tout ça, toute cette merde là sur le trottoir, regarde la barraque ! Plus c'est riche et plus c'est dégueulasse !...Ça s'arrange pas Simon, ça s'arrange pas... c'est pas faute d'avoir fait des révolutions.. mais on tourne en rond, c'est le cycle infernal, on calme le peuple un moment, on s'fait discret, et hop, ça repart pour un tour, on te remet la chaîne au pied ! Un regard, UN regard suffit maintenant pour te rappeler d'où tu viens !
- Allez, Alphonse, tu dramatises pas un peu là ?.. écoute, on sait qu'tu traverses une période difficile.. j'finis la tournée tout seul si tu veux, j'te dépose, tu t'reposes un peu...

 


- Difficile, ouais, difficile..C'est pour tous ceux comme nous qu'ça l'est, difficile !Tu vois pas c'qu'il y a là-d'ssous Simon, sous ces tonnes d'ordures !...
- Le tro... euh.. non, j'vois pas non..
- D'autres ordures, bien plus grandes, bien plus représentatives, bien plus symboliques !..Vous vous rendez pas compte, tout est fait pour qu'on sache jamais, pour qu'on reste dans l'ignorance ! Imaginez, si on apprenez la vérité ? Si on découvrait tous ceux qui sont tombés, là, sous nos pieds ? Pourquoi on a recouvert la terre de bitume à ton avis ?
- Pour pouvoir ramasser les poubelles avec le camion ?
- Mais merde, Simon, t'es vraiment con ou quoi ? C'est une façon de dire : « circulez, surtout vous arrêtez pas ! » Mais heureusement y a des gens comme nous, qui ramassent la merde, tous les jours, afin d'faire voir au monde c'qui s'cache en-dessous.. Le problème, c'est qu'avec ces gens, là, qu'habitent ce genre de barraque, le sol s'ra toujours recouvert.. C'est eux qu'ont l'plus à craindre !
- Euh.. ouais, Alphonse, j'comprends.. t'as raison.. mais on est pas en avance là, et ça commence à klaxonner, derrière..
- Qu'ils klaxonnent ! Qu'ils sortent de leur voiture, qu'ils viennent voir, ce qu'on nous cache, depuis des années !
Regardez donc, race insensée,
Les pas des générations!
Toute la route n'est tracée
Que des débris des nations :
Trônes, autels, temples, portiques,
Peuples, royaumes, républiques,
Sont la poussière du chemin;
Et l'histoire, écho de la tombe,
N'est que le bruit de ce qui tombe
Sur la route du genre humain.*

- Allez, Alphonse, remonte dans l'camion, viens, y reste du café, dans la thermos, ça va t'réchauffer. Allez, viens, viens m'raconter les hôtels de la République...

(* : extrait de Les Révolutions)

 

Les commentaires sont fermés.