Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mercredi, 15 mai 2013

Tu danses avec les étoiles que j'ai dans les yeux (P.-J. Toulet - 3ème jour)

littérature,livre,poésie,poème,toulet,dans le lit vaste et dévasté,toute allégresse a son défaut «  - Ta peau a le goût salé de l'écume et les parfums de la jungle, corps de liane auquel je m'accroche de toute mon âme.
Tu es mon safari de jour comme de nuit ma lionne mon antilope, tu varies les désirs autant de fois que le soleil s'enfuit... 


...tu ouvres le bal cosmique tu danses avec les étoiles que j'ai dans les yeux

Tu nous mets en transe - rythme épileptique - tu m'exorcises chaque nuit pour mieux m'envoûter la suivante.

Je hurle de tout mon corps à la vie quelquefois la lune m'entend par-delà tes soupirs et s'en émeut comme d'un opéra... »

« - Chuuuuuuut...
Toute allégresse a son défaut
Et se brise elle-même.
Si vous voulez que je vous aime ;
Ne riez pas trop haut.

C'est à voix basse qu'on enchante
Sous la cendre d'hiver
Ce coeur, pareil au feu couvert,
Qui se consume et chante. » (*)

 

Dans le lit vaste et dévasté
J'ouvre les yeux près d'elle ;
Je l'effleure : un songe infidèle
L'embrasse à mon côté.

Une lueur tranchante et mince
Echancre mon plafond.
Très loin, sur le pavé profond,
J'entends un seau qui grince...(**)

L'opéra s'est tu l'orchestre est parti le jour t'efface encore de ma vie.

Ma belle au bois d'ébène pour toujours s'est endormie

 

(* : Toute allégresse a son défaut
** : Dans le lit vaste et dévasté )

Les commentaires sont fermés.