Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mardi, 21 mai 2013

Les nouveaux "for-fées aïe-Faunes" ( Jean Moréas - 1er jour)

littérature, livre, poésie, poème, jean moréas, Depuis une quinzaine d'années, un garde-forestier faisait visiter la forêt durant l'été aux gens d'ici, de là-bas, aux touristes, aux scolaires aux demandeurs d'emploi. Il ne s'était jamais lassé car il aimait sa forêt comme on aime une femme, il connaissait le moindre de ses recoins, la plupart de ses secrets, de jour, de nuit, il l'écoutait, pendant des heures, la comprenait, la respectait.
Et, un soir, alors qu'il faisait une balade découverte avec un groupe de vacanciers venus chercher la fraîcheur et titiller le mystère, il fit s'arrêter le groupe, demanda à chacun d'éteindre téléphones tablettes lampes torches et frontales, et se mit à raconter cette histoire :


« Hier j’ai rencontré dans un sentier du bois
Où j’aime de ma peine à rêver quelquefois,
Trois satyres amis ; l’un une outre portait
Et pourtant sautelait, le second secouait
Un bâton d’olivier, contrefaisant Hercule.
Sur les arbres dénus, car Automne leur chef
A terre a répandu, tombait le crépuscule.
Le troisième satyre, assis sur un coupeau,
De sa bouche approcha son rustique pipeau,
Fit tant jouer ses doigts qu’il en sortit un son
Et menu et enflé, frénétique et plaisant :
Lors ses deux compagnons, délivres se faisant,
De l’outre le premier et l’autre du bâton,
Dansèrent, et j’ai vu leurs pieds aux jambes tortes,
Qui, alternés, faisaient voler les feuilles mortes.
 »(*)

 

Mais, à son grand désarroi, le récit qu'il fit n'eut pas l'effet escompté... :

"- Et moi j'ai vu la sœur de Blanche-Neige fricoter avec le schtroumpf farceur !

- C'était Riri, Fifi et Loulou qui s'initiaient à des rites scouts !

- Hey mec ! T'as trouvé le coins à champis toi !

- Vous n'auriez pas confondu avec des farfadets, ou des lutins, ou encore des feux follets ? Non parce qu'attention, la terminologie est très stricte..

- Ils étaient nus ?

- Et ils ont une page Facebook ? Parce que s'ils font des représentations dans les MJC, les associations, théâtres de quartier, foyers, écoles etc., je serais assez intéressée..

- Aucun respect pour celui qui ramasse les feuilles !

- Et vous avez contacté la répression des fraudes pour la contrefaçon de personnage mythologique en milieu forestier ?

- Ouais, c'est comme dans Blairwitch ! Enfin, sauf que dans Blairwitch on voit jamais rien, mais c'est un peu pareil quand même..

- On peut savoir ce qu'Olivier faisait avec Hercule ?

- Ce sont eux ! Ils sont là ! Nous ne sommes donc pas seuls ! Ils existent !

- Des sans-abri, sans doute, ou des campeurs sauvages à durée indéterminée, si vous voyez c'que j'veux dire..

- J'ai entendu dire que Spielberg allait réaliser un nouveau film fantastique : « le retour des faunes, ou le retour de la faune ».. je ne sais plus bien..

- Des fanatiques ! Des adeptes de messes noires, de rites sataniques ! C'est une secte j'vous dis ! Méfiez-vous ils sont partout, si ça s'trouve vous êtes le gourou et vous nous avez conduit à eux..

- C'est un conte de Perrault ou des frères Grimm ?

- C'est un conte d'apéro ouais,  ya d'la Grim'?

- Quand on pense que nous sommes fin mai et qu'il fait encore un temps de novembre, y a plus d'saison, n'est-ce pas Jean ?

- Oui, Marguerite.. oui.."

 

C'est alors que, non loin de la troupe, une branche craqua, et quelques feuilles remuèrent...

(* : L'automne ou les satyres)

Les commentaires sont fermés.