Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

lundi, 16 avril 2007

Les Quand dira-t-on

medium_affi-A3-011.jpgLa compagnie Conte là-d’ssus a vu le jour en mai 1998. Elle a pour objectif de promouvoir le spectacle sous toutes ses formes et en tout lieu et en particulier le conte et la littérature orale. En 5 années elle a réussi à trouver sa place dans le vaste paysage du conte et des conteurs.
Elle est organisatrice du festival de contes « Les Quand dira-t-on » à Salency (60), village où elle est implantée.

Conte là-d’ssus, se développe autour de deux pôles :

Le conte avec des interventions diverses visant à promouvoir la culture orale dans des lieux aussi différents que des écoles, des bibliothèques ou encore des cafés. Ses interventions passent par la création de spectacles, la formation ou encore l’animation et le chant avec un groupe vocal qui officie sous le nom d’ATOUT CHŒUR. Celui-ci travaille à partir d’un répertoire de variétés françaises et internationales, ainsi que de gospel. Ses membres se retrouvent une fois par semaine pour une répétition d’une durée de 2 heures.

L'enfant roi

Je ne sais qu'une chose : tu tiens
Ma joie, ma peine, entre tes mains

Tu es le souffle, le lien,
Mon enfant roi, mon magicien

Rien ne m'appartient
Mais au sud je reviens

Noyé dans le coeur des foules
C'est dans ton fleuve que je m'écoule

Quand tous les ponts d'or s'écroulent
C'est de ton air que je me saoule

Rien ne m'appartient
Mais au sud je reviens

Les territoires inconnus
Je les parcours, je les inclus

Mon pays, mon sang, ma rue
Sont dans tes yeux, je les ai vus

medium_noir_desir.jpg

 

 

 

 Noir Désir, Des visages des figures, 2001

Haut vol, heurt

medium_1069_t1.jpg
capté sur coin BD

dimanche, 15 avril 2007

Les femmes du métro pompe

medium_les_femmes_du_metro_pompe.3.jpg"Les rendez-vous avec notre passé sont les seuls auxquels on peut se rendre sans risque d'attendre."

C'est l'histoire d'un jeune garçon vu par les yeux de l'homme qu'il est devenu. C'est ce passage sans conscience à travers l'adolescence, aveuglé par la beauté des soleils d'Espagne, le coeur chauffé à blanc. Plus tout à fait un enfant, pas encore vraiment un homme. Ses "soleils" (qui brûlent ses plus sombres pensées et dispersent leurs cendres au courant d'air du métro) prennent leurs distances avec celui qui n'est plus tout à fait innocent, mais pas encore prédateur.

Lire la suite

Au retour du printemps

medium_Citations_001_-_AU_RETOUR_DU_PRINTEMPS.jpg
capté sur lecteurs.ca

Grains de beauté

et autres minuties d'un collectionneur de mouches....

Je vous invite à visionner l'émission "Un livre, un jour" consacrée à ce petit recueil... ici 

Et puis je vous emmène :

medium_gains-d-beautes-cov.jpgPrésentation de l'éditeur
En cet an de grâce 1764, la marquise Adélaide des Ailleurs, jeune veuve moyennement éplorée, a mandé en son château de Chamarande le peintre miniaturiste itinérant Zérène. célèbre pour ses minuscules portraits sur ivoire, afin qu'il mette au service de sa noble lignée l'art réputé qui est le sien. Le peintre s'éprend de la marquise, laquelle ne succombera, déclare-t-elle, à ses ardeurs que s'il lui rapporte, de l'Orient lointain qui la fascine tant, des trésors en forme de traces, de grains de beautés, aussi impondérables qu'indubitables preuves de ces secrets d'amour qui se murmurent derrière les paravents, entre deux soupirs d'éventail... - le tout devant entrer dans cette boîte à mouches, précise, en la lui remettant, la Marquise...
Zérène accepte le défi et cingle vers les pays du Soleil levant... A bord de la jonque du mystérieux capitaine yuan, la quête alors commence...
Minuscule cabinet de curiosités d'une délicate sensualité, d'un érotisme piquant qui se pare de sulfureuses féeries, fantasque voyage en une mer de Chine baroque, auquel sont promis deux retours, Grains de beautés est aussi le récit d'une métamorphose merveilleuse : celle où le trait du peintre se fait écriture, le mot dessin et la phrase couleur...

Et enfin, retournons ici, car c'est vraiment joli.. une petite fée qui rit...

samedi, 14 avril 2007

La confusion

C’est l’histoire, le temps d’une machine à sécher le linge, d’une situation
qui se dégrade
d’une robe rouge, d’une tringle et d’un triangle
D’un frère et d’une sœur qui ne sont ni frère ni sœur ni amis ni amants
ou tout cela à la fois
C’est l’histoire d’un beau-père qui porte un beau prénom.

Lire la suite

Orphée et Eurydice

medium_orpheeboxSml.jpg
capté   

Roi

Un roi est un président de la République à qui le peuple a le droit de couper la tête....

Extrait de Le dico tout fou des écoliers, Jérôme Duhamel

Dans ces conditions, je suis pour le retour de la monarchie... :)

13:10 Publié dans Un jour un mot | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : littérature, humour | | | |  Facebook

vendredi, 13 avril 2007

Volontaire

medium_B00004SITP_01_SCLZZZZZZZ_AA240_.2.jpg

Emotions censurées

j'en ai plein le container

Je m'accroche aux cendriers

M'arrange pas les maxilaires

Section rythmique

Section de combat

Effets Secondaires

C'est quelles

Séquelles

C'est tout ce qui me reste de charactère

Tête brulée

j'ai qu'à m'ouvrir le canadair

N'essayez pas de m'éteindre

Je m'incendie volontaire

 

A l'analyse il ressortirait

Que je suis pas d'équerre

Vol de nuit sur l'Antarctique

J'attends la prochaine guerre

Jamais d'escale

Jamais de contact

Avec l'ordinaire

Perdu la boussole le compas

Erreur volontaire

 

Frôler des pylônes

Des canyons

Frôler l'éphémère

Si tu touches

Si tu crashes

Tu rentre dans le légendaire

Réalité

Réalités

Punition exemplaire

Si c'est pour jouer les fugitifs

Moi je suis volontaire

(Alain Bashung; Serge Gainsbourg extrait de l'Album PLAY BLESSURES 1982 Barclay.)

20:05 Publié dans à écouter | Lien permanent | Commentaires (0) | | | |  Facebook

Le temps écoute

medium_voyage.jpgJe vous invite à lire cette note, une invitation au voyage.... :

 

Manque plus que le nom

"L’après 6 mai se prépare déjà en librairie. Quel que soit le nom du futur résidant de l’Elysée, des maisons d’édition ont déjà programmé la sortie de plusieurs ouvrages. Ainsi, l’Archipel annonce pour le 7 mai Victoire, la biographie du nouveau président de la République. Le 27 juin paraîtra le versant de Victoire : …Chroniques d’une défaite, les trois petits points étant remplacés, à terme, par le nom de Royal ou Sarkozy. Le 16 mai sortira chez First Président(e) ! Histoire secrète d’une élection. De son côté, Plon prévoit pour le 14 juin L’inventaire d’une présidentielle qui verra Jean-Christophe Cambadélis, député PS du 19e arrondissement, livrer sa chronique de l’élection."

capté sur l'express livres

J'espère qu'ils n'en feront pas de même pour les législatives.... Sinon faudra raser les Champs-Elysées, pour le papier... Déjà qu'ils ont jeté des millions de bulletins de vote sous prétexte qu'ils n'étaient pas à la bonne taille.... Et je me demandais aussi... Pourquoi ne pas joindre l'utile au désagréable et utiliser du papier recyclé ? :-)

 

 

Beauté amère

medium_CITATIONS_004_-_L_agace.jpg
Capté sur lecteurs.ca

Lire la suite

jeudi, 12 avril 2007

Pas grand chose aujourd'hui

Ohhhh my God ! Je n'ai rien préparé pour aujourd'hui... :/

J'vais vous dire pourquoi aussi,  y a une raison, y a toujours une raison... : 30.

Oui, 30... dingue non ?

Donc voilà...

C'est comme ça !

13:55 Publié dans LaVieDuBlog | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : moi | | | |  Facebook

J'ai eu trente ans

Dors ma ville aux pluies d'automne
Odeurs de craie qu'enfant griffonne
Trottoirs mouillés
Les marronniers
Bonsoir

Dors, ma nuit au goût amer
De ces étés des bords de mer
Parents couchés
Rêves éveillés
Bonsoir

Tous mes souvenirs s'enfument
Aux trente bougies qui s'allument
Je soufflerai
J'arrêterai
Plus tard

Tous mes souvenirs s'écartent
Un peu semblables au jeu de cartes
Aux mains du joueur
Quand il n'y aura plus de donne
Même s'il y a maldonne

Au café des certitudes
Aux vieux flippers de l'habitude
Aux jeux gratuits
Des loteries
Bonsoir

À l'idole qui finit mal
Avec Blondie dans un journal
Maîtres à penser
Maîtres à chanter
Bonsoir

C'est le temps de plus d'excuse
Au vieil écolier qui s'amuse
Ce qui n'est pas
Ne sera pas
Plus tard

Dans l'emploi du temps qui reste
Y a plus de nuits, y a plus de siestes
Y a plus de cafard
Ceux qui regardent en arrière
Ne voient que de la poussière

Oh ! ma ville aux pluies d'automne
Un jour, si ton parfum m'étonne
Cheveux mouillés
Gorge serrée
Du soir

Promets-moi de faire silence
Avec mes souvenirs d'enfance
J'ai eu trente ans
Je suis content
Bonsoir

Maxime Leforestier