Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

lundi, 23 avril 2007

Ecorce de livre

medium_LIVREBRANCHU.jpg
capté

dimanche, 22 avril 2007

Candidats : à quoi ressemble leur désir de livre

 Capté sur livreshebdo

"Certes, comme l’ont montré nos différentes bibliographies consacrées aux livres politiques, l’objet-livre est bien utilisé. Mais dans cette campagne nouvelle génération, les candidats, même ceux qui ont écrit un livre, ont tous préféré s’appuyer sur les outils beaucoup plus réactifs que sont les blogs et autres sites Internet.
Or l’univers numérique, avec ses merveilles et ses dérives, porte des remises en cause pour les commerces de la culture. Donc pour le livre.

Lire la suite

vendredi, 20 avril 2007

Quand le livre se fait "destroy"

medium_found_reference.jpgQuelle... euh... originalité... enfin je crois.. :/

Autant je considère Béatrice Coron (voir le lien livr'artiste, à gauche) comme une artiste du livre, autant je suis sceptique concernant Cara Barer. Elle construit, tandis qu'il abîme.

medium_homageToChamberlain.jpgIl y en a pour appeler ça de l'art... C'est vous qui voyez..

mercredi, 18 avril 2007

Et le copyright alors ?

Capté dans le magazine Marianne n°509 :

A COUTEAUX TIRÉS.

« Mon mari ? Des sushis »

L’art ancestral de la coutellerie japonaise vient de faire une nouvelle victime. Une femme de 32 ans qui en avait assez que son mari al tabasse avait décidé de se venger. Une nuit de la semaine dernière, elle lui fracasse donc le crâne durant son sommeil, à l’aide d’une bouteille de vin. Or, après son geste fatal, elle se rendit compte que l’on ne se débarrasse pas si facilement d’un corps. Que faire ? Bien plus lourd qu’elle le mari était intransportable… à mois de le réduire en pièces détachées. Le cadavre fut donc découpé façon sushis et éparpillé façon puzzle aux quatre coins de Tokyo. Bien vite les enquêteurs se doutèrent de l’identité de la dépeceuse qui, du reste, ne chercha pas à nier. 

 

medium_out.jpgEt là, j'ai immédiatement pensé au polar Out dont j'ai fait le "conte rendu" il y a quelques mois... La seule différence avec ce fait divers, c'est le fameux geste fatal : dans le polar, la femme battue étranglait son mari avec une ceinture... Alors... Y a-t-il non respect du copyright ?

vendredi, 13 avril 2007

Manque plus que le nom

"L’après 6 mai se prépare déjà en librairie. Quel que soit le nom du futur résidant de l’Elysée, des maisons d’édition ont déjà programmé la sortie de plusieurs ouvrages. Ainsi, l’Archipel annonce pour le 7 mai Victoire, la biographie du nouveau président de la République. Le 27 juin paraîtra le versant de Victoire : …Chroniques d’une défaite, les trois petits points étant remplacés, à terme, par le nom de Royal ou Sarkozy. Le 16 mai sortira chez First Président(e) ! Histoire secrète d’une élection. De son côté, Plon prévoit pour le 14 juin L’inventaire d’une présidentielle qui verra Jean-Christophe Cambadélis, député PS du 19e arrondissement, livrer sa chronique de l’élection."

capté sur l'express livres

J'espère qu'ils n'en feront pas de même pour les législatives.... Sinon faudra raser les Champs-Elysées, pour le papier... Déjà qu'ils ont jeté des millions de bulletins de vote sous prétexte qu'ils n'étaient pas à la bonne taille.... Et je me demandais aussi... Pourquoi ne pas joindre l'utile au désagréable et utiliser du papier recyclé ? :-)

 

 

mercredi, 28 mars 2007

Etiquettes en braille

medium_braille.jpgLa Fnac met à la disposition de ses clients déficients visuels un nouveau service : la réalisation d'étiquettes adhésives en braille pour les CD, DVD et VHS, disponibles sur commande dans tous ses magasins.

Tout client déficient visuel ou son accompagnant souhaitant faire étiqueter en braille ses CD, DVD et VHS, doit envoyer le bon de commande mis à disposition aux accueils des magasins Fnac et aux départements disque-vidéo, à l'association EBREC (Edition Braille, Recherche, Emploi, Communication). Les étiquettes - comportant le nom de l'artiste et de l'album pour les CD, le titre du film et le nom du réalisateur pour les cassettes vidéo/DVD - lui seront adressées dans un délai de 15 jours ouvrables à compter de la réception du bon de commande.

Ce service est gratuit pour les adhérents. Pour les autres clients, il coûte 1 euro par étiquette commandée.

Détails : ici


lundi, 26 mars 2007

Elfriede Jelinek - Enfants des morts

medium_enfants_des_morts.jpgDécidément, j'ai du mal à lire cette auteure. Enfin, ses mots, et encore, ce sont ceux du traducteur. Donc plus vraiment les siens. Mais même là, la difficulté s'installe, et semble se plaire à vous torturer l'esprit, à vous faire relire mainte et mainte fois la même phrase, piégés de mots inconnus, voire inventés, entravées de virgules impromptues.. Et puis les images, des métaphores pour le moins troublantes, mais surtout, complètement décalées.

medium_lust.jpgAlors, je vous le demande, est-ce que c'est moi ou Madame Jelinek est un tantinet sadique ? Ou bien sa pensée est-elle foncièrement complexe ?

Oui, je vous avoue, j'ai peur de lire Enfants des morts et de passer à côté du sens, à force de relire, de buter sur cette complexité...

Lire dans le noir

medium_logo.gif

L'association Lire dans le noir est née en septembre 2002, 4 mois après la mort de Julien Prunet. A 29 ans à peine, ce jeune journaliste était reconnu à France Info comme l'un des meilleurs. Il était pourtant aveugle depuis l'âge de 7 ans. Passionné par son métier, mais aussi musicien, skieur confirmé, grand voyageur, curieux de tout, Julien aimait beaucoup lire. Il achetait ou empruntait régulièrement des livres enregistrés sur cassettes, mais il restait souvent frustré : les dernières nouveautés, qu'il avait envie de découvrir en même temps que tout le monde, n'étaient pas disponibles en version enregistrée.



 

jeudi, 22 mars 2007

Entendre

"Je crois que tous mes poèmes sont nés de ces moments où j’ai capté des mots qui me sont murmurés. Ecrire, c’est se tenir à l’écoute et consigner ce qui a été entendu."


Charles Juliet

(capté )

jeudi, 08 mars 2007

Quel gâchis de papier !

DOIT-ON PUBLIER AUTANT DE LIVRES ?
par Françoise Dulac

La nouvelle à l’effet que la Ville de Longueuil a été porter 500 000 livres au dépotoir il y a une dizaine de jours a choqué plusieurs personnes mais le sujet fut vite oublié, éclipsé par l’annonce des élections. C’est peu connu mais chaque année les éditeurs se débarrassent de la même façon de milliers de livres invendus et cela ne fait pas la manchette. Mais pourquoi publier autant de livres s’ils ne trouvent pas assez de preneurs pour en faire des best-sellers? Il est vrai qu’il faut contenter tout le monde et en avoir pour tous les goûts mais est-ce nécessaire d’avoir autant de choix?


Lire la suite

lundi, 05 mars 2007

Lire dans l'espace

Une bibliothèque dans l'espace?


medium_Touri54594.jpgLe milliardaire américain d'origine hongroise, Charles Simonyi, s'entraîne depuis novembre en Russie à la Cité des Étoiles près de Moscou et sera le cinquième touriste de l'espace en avril.
Il rêve d'une bibliohèque dans l'espace, mais en attendant, se contentera d'emmener dans ses bagages le Faust de de Goethe et le roman de science-fiction, Révolte sur la Lune de Robert Heinlein.
Révolte sur la Lune «décrit un avenir particulier où l'humanité quitte la Terre et il traite plus de l'aspect politique de la situation que des technologies concernées, c'est très divertissant», a déclaré M. Simonyi pour expliquer son choix.
«Faust fait partie de notre héritage littéraire, il appartient à l'humanité tout entière et aborde les relations de l'homme avec l'univers et avec les sciences. Y a t-il un meilleur endroit pour lire sur ces sujets (que l'espace)?», a lancé l'ancien créateur de logiciels de Microsoft.

Source: AFP

capté sur lelibraire

dimanche, 04 mars 2007

Salles de lecture contre casinos

medium_Mosco54672.jpgDes centres de lecture à la place des casinos de Moscou
« À Moscou, quelque 2000 casinos ont ouvert leurs portes et nous sommes en train de les fermer. À la place des ces salles de jeux, ouvrons des centres de lecture », a proposé M. Loujkov, le maire de Moscou, au cours d'une réunion du conseil municipal.
Quinze ans après l'éclatement de l'URSS, qui se présentait comme le pays des plus gros lecteurs de livres au monde, près de 40% des Moscovites ne lisent pas de livres et 50% n'en achètent pas, selon Vladimir Zamourouïev, un responsable de la mairie.
On compte une librairie pour 60 000 habitants en Russie contre une librairie pour 10 000 habitants, par exemple, en Allemagne, selon Knijny Biznes, un magazine sur l'édition russe.

Source: AFP Moscou

lundi, 26 février 2007

La France-fiction

L'irruption de la «France-fiction»

par Baptiste Liger, Grégoire Mirou,
Lire, février 2007

 Longtemps tenue en marge, la science-fiction progresse en France avec des œuvres mêlant littérature traditionnelle et roman de genre. Enquête sur de jeunes auteurs - Elise Fontenaille, Céline Minard ou encore Xabi Molia - qui témoignent d'une imagination et d'une maîtrise prometteuses. 

 

Lire la suite

jeudi, 08 février 2007

Le "slow reading"

Après la «slow food», le «slow reading»
LEXPRESS Livres 07/02/2007

L'Américaine Francine Prose et l'Anglais John Sutherland, universitaire et accessoirement président du Booker Prize, prônent la lecture lente dans Reading Like a Writer et How to Read a Novel: a User's Guide. Alors que les rythmes de production éditoriale nous inciteraient plutôt à dévorer les livres, ils nous invitent à savourer la lecture comme l'on peut savourer un bon vin. Ces deux livres connaîtraient un succès retentissant outre-Atlantique, à tel point que l'historien Carlo Ginzburg (Université de Californie) présente son séminaire comme un modèle de «slow reading». Un blog italien («letturalenta») vient d'emboîter le pas.

12:40 Publié dans Ré-flé/a-xions | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : littérature | | | |  Facebook

mardi, 06 février 2007

Bonne nouvelle

 

medium_weimar_big.jpg
© Herzogin Anna Amalia Bibliothek

Une des plus belles bibliothèque au monde réouvrira ses portes après un incendie
La bibliothèque Anna-Amalia de Weimar (est de l'Allemagne), classée au patrimoine mondial de l'Unesco, rouvrira ses portes en octobre 2007, soit trois ans après après avoir été dévastée par un incendie, a annoncé l'architecte responsable des travaux, Walther Grundwald, mercredi.


« Nous sommes tout à fait convaincus de pouvoir respecter les délais », a-t-il assuré.
C'est la date du 24 octobre, anniversaire de la naissance de la duchesse Anna-Amalia de Saxe-Weimar-Eisenach et compositrice qui a jusqu'à présent été retenue.
Le 2 septembre 2004, un incendie avait ravagé la bibliothèque qui compte notamment la plus grande collection au monde du Faust de Goethe (3900 tomes), quelque 2000 manuscrits du Moyen-Âge et 8400 cartes historiques, ainsi qu'une importante collection de bibles et de partitions.

Quelque 50 000 ouvrages avaient brûlé et 62 000 autres avaient été endommagés, notamment par l'eau utilisée pour éteindre l'incendie. Les ouvrages ont dû être congelés puis séchés d'après un processus spécifique avant d'être restaurés.
«Nous avions un incendie éteint, mais aussi un bâtiment noyé sous les eaux», a rappelé M. Grundwald pour expliquer l'ampleur des travaux, dont le montant est estimé à 11,9 millions d'euros.

Source : AFP

Rappelez-vous l'incendie