Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mercredi, 18 juillet 2007

Nourritures bien terrestres

Rien à voir avec du Gide.. Absolument pas. Ne croyez pas que je ne m'abreuve qu'à la source des plus grands auteurs, que je sustante cet appétit vorace uniquement avec des mots. Je casse un mythe peut-être, mais je ne suis pas qu'un esprit ! je suis bassement humaine, et donc, je mange.. mais attention ! pas n'importe comment.. La preuve :

35f60fb8469a15652e4d58affc201b6c.jpg26dd707292363a76bd1cfc9bce11d83b.jpg16a0bce3538bf8b80430dcba110cd368.jpge529cd87095ab0c1633d4cdd36b3ff0e.jpg

Maintenant vous comprenez un peu mieux pourquoi je mets autant de temps à rendre "conte" d'un livre quand je savoure celui rendu par mes papilles (et celles des autres aussi)

jeudi, 12 juillet 2007

Ouï dire

Un jour il y eut cette note.

Et puis maintenant il y a ça :

Parce que c'est tellement mieux de l'entendre...

mardi, 27 mars 2007

Des livres comestibles !

2007-04-01
medium_livre_gagnant_06.jpgLe Festival international du livre mangeable se déroule annuellement dans des dizaines de pays.
L’idée de confectionner des livres comestibles est de Judith A. Hoffberg. Elle lui est venue en 1999, lors d’un dîner de Thanksgiving réunissant à New York des créateurs de livres d’artiste. Dès 2000, le site Internet créé par l’artiste multi-disciplinaire Béatrice Coron a concrétisé et immortalisé ces banquets livresques.

medium_livre_pi.pngAu programme à Montréal cette année : dégustation de livres comestibles avec un bon verre de lait, lecture de textes gourmands, musique de table, remise du prix Brillat-Savarin, en-cas de livres mangeables et tirage de nombreux prix de présence.

 

Lire la suite

mardi, 23 janvier 2007

Vous n'aurez pas le dernier mot !

medium_reparties.jpgPrésentation de l'éditeur
La repartie est le sommet de la conversation. L'esprit à besoin d'un partenaire pour s'exercer. Dans cet échange dialogué, la repartie - bienveillante, ironique et cruelle - est un sommet, le point culminant de la conversation : celui où l'on cloue le bec à un interlocuteur en lui ôtant la possibilité d'avoir le dernier mot. Jean Piat et Patrick Wajsman se sont amusés à escalader ce commet. De Richelieu à Woody Allen, de Churchill à Groucho Marx, une promenade littéraire en 200 reparties, une échappée vers l'imprévu. Pour rire ou sourire...

samedi, 06 janvier 2007

L'art du contrepet

Amateurs de jeux de mots, de langue et de bouche (non ça ne se mange pas..), une bible pour vous... Heureux soit le lecteur qui l'a rendu aujourd'hui à la bibliothèque :) ! (ah oui j'vous ai pas dit, mais depuis le 2 janvier, je suis bibliothécaire)

medium_la_bible_du_contrepet.jpg

Présentation de l'éditeur
Fabuleux réservoir de contrepèteries, ce volume est à la fois une anthologie, un livre de recettes pour composer ses propres contrepèteries, une bibliographie, un catalogue technique et instrument de travail... De toutes factures, ces 2000 contrepèteries du patrimoine et 18 000 contrepèteries nouvelles, thématiques, d’actualité, parfois convenables et même enfantines, ne doivent pas faire craindre au lecteur une quelconque indigestion. À consommer avec ou sans modération.

mardi, 02 janvier 2007

A vendre invendus

medium_a_vendre_invendus.jpgSucculent.. à déguster tranquillement, une par jour, ou deux, pas plus.. de ces petites annonces à faire rougir le grand chaperon, à faire rugir un loup au ventre plein..

Quatrième de couverture :
Voici un recueil d'annonces qui, contrairement aux apparences, sont assez coûteuses car l'humour décapant qui les caractérise n'est pas forcément gratuit. En effet, grâce au talent des auteurs, elles mettent en lumière ce qui fait la richesse, mais aussi l'ambiguïté de la langue française. C'est pourquoi ce livre devrait ravir les amoureux de sémantique, et ceux qui essaient de l'apprendre. Ainsi, « Notaire qui cherche clerc obscur », c'est de l'homonymie. « Recherche mauvaise graine pour fleurir Mérogis », c'est un exemple de paronymie. « Bigame cherche lunettes double foyer » et « Cuisinière cherche maître queux pour passer à la casserole », c'est peut-être de la polygamie et de la pornographie, mais surtout de la polysémie ! Et si vous aimez l'humour pétillant, ne ratez surtout pas celle-ci : « Couple de Champagne vent flûte traversière »...

vendredi, 15 décembre 2006

L'amoureux des mots

medium_un_bouquin_n_est_pas_un_mot.jpgL'amoureux des mots Philippe Delerm dirige une collection de livres "le goût des mots" : "Ce sont des livres pas chers, pas impressionnants, ni dissuasifs ni trop austères, destinés aussi à donner envie à des gens de venir comme ça, par curiosité".

Réédition en format poche, et un tiers d'inédits...

A ce prix-là, ça vaut le coup de s'instruire...

Lire la suite

vendredi, 08 décembre 2006

Langues de France en chansons

medium_index_22.gifmedium_langues_de_france_en_chansons.gif
Langues de France en chanson
« Langues de France en chansons » vous propose, à travers un voyage en train virtuel, ludique et interactif, une découverte de l'essentiel du patrimoine traditionnel ainsi que de la création contemporaine dans les différentes langues de France, avec entre autres les Fabulous Trobadors, Benat Achiary, Dupain, Alan Stivell, I Muvrini. L'occasion de découvrir des expressions artistiques riches, diverses et le plus souvent extrêmement vivaces.

lundi, 04 décembre 2006

Saint Ax priez pour nous

medium_orthographe.gifMmmm, vous aimez la langue française hein, sa conjugaison aisée, son orthographe et sa grammaire simplissime, oui je le sais, je le devine, vous aviez toujours 20/20 en dictée, les accords de participe passé n'ont pas de secret pour vous. Bravo.

Bon, sinon, pour les rétifs, les réticents, les rebelles : un petit blog sympa, pas prise de tête, un condensé du bled et du bescherelle... Vous butez sur le genre d'un substantif (un nom commun quoi), faut-il mettre un accent circonflexe ou pas... Allez voir CECI, et puis, pour parodier un célèbre entraîneur de foot, "ça ne coûte pas plus cher de bien écrire"...