Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

lundi, 11 juin 2007

Quand l'art s'emmêle 2 : A&A - le mouvement

Eh oui, ça a recommencé. .

Maintenant, c'est ici :

étape 2 : le texte

 

et si j'étais douleur     radiante     riante
ce soleil qui fuse dans les membres    si j'étais
le sang de ce siècle    cette fatigue de neige
chaude comme une vague    qui me coupe l'âme
me monte du fond du ventre    et ces gestes
de  cendres froides     cinérante douleur

 

Extrait de Dernier stade, Rémi Faye
Tarabuste Editeur

(peinture, poésie, texte, photographie, musique, sculpture)

Plus tard, ce sera  là-bas...

mercredi, 30 mai 2007

Quand l'art s'en mêle : A&A - thème : l'envol - étape 5 : le poème

Pour ceux qui ont loupé le début de la visite : étape 1 ==> étape 2 ==>étape 3 ==> étape 4

Etape 5 :

Ta voix qui menaçait la mienne qui te bravait,
puis le silence éperdu, notre bouche unique,
l'arbre sursaute hagard
vers l'inconnue demande humide,
des mains perdues qui se multiplient,
des cris inentendus dans une eau sourde,
et l'épée délirante des larmes de joie
qui laissera les mots sans trace...
L'amour se déchire à se parfaire, il assure
l'élan de l'être en combattant.

L'amour réconcilié, André Frénaud

 

(tableau, photo, texte, musique, poésie, sculpture)

La dernière étape ici, dans quelques millions de secondes...

 

vendredi, 25 mai 2007

Quand l'art s'emmêle - thème : l'envol - étape 3 : la peinture

dfe34d5377e35315f715b7b7bd65ee51.jpg
(c)Klimt

 

Suivez le guide, il reprend bientôt a repris la visite... Il reste encore quelques oeuvres à contempler..

(tableau, photo, texte, musique, poésie, sculpture)

mercredi, 23 mai 2007

Quand l'art s'emmêle : A&A - thème : l'envol

 ATTenTIoN : nouvelle catégorie, lire la notice avant manipulation, danger d'incompréhension

Notice d'utilisation de cette catégorie : ICI 

 

Point de départ :

"Le couloir reçoit l’empreinte de ses pas indiscrets. L’immobile s’offre, instant figé, sensuelle effigie, à ses lèvres elle suspend un sourire, dans ses yeux sous-entend le corps déjà nu. La pièce s’emplit des murmures d’un mystère bientôt dévoilé, les voix sont dispensées de tout commentaire, les vêtements dispersés par terre. Dans un courant d’air la porte s’ouvre, on quitte la terre…"

 

 la suite, chez .... Ambroise

 (tableau, photo, texte, musique, poésie, sculpture)