Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mardi, 05 juillet 2011

Confessions d'une radine

confessions.jpg

Une fourmi qui écrit mais n'aspire qu'à chanter tout l'été, remarquez ça coûte rien en chauffage, ni en électricité. Non, quand même pas.. Ce n'est pas ce genre de femme... quoique..

Lire la suite

mercredi, 08 juin 2011

Charly 9

charly 9.jpg

Charles IX, un "garçon, d'un naturel aimable et ayant de bonnes dispositions", le "doux roi indulgent" "au joues arrondies" "semblant à peine sorti de l'adolescence" a eu pour son plus grand malheur Catherine de Médicis comme mère, qui n'a d'yeux que pour "les chers siens", un autre de ses fils, Henri, que rien n'arrête, même pas le fait qu'on pourrait avoir envie de l'appeler Henriette.
Les deux ensemble, associés au Conseil, vont harceler Charly jusqu'à ce qu'il cède, aux caprices de mamma, et dise "oui" au massacre de la Saint-Barthélémy, dans lequel, hélas, il perd beaucoup de ses "amis".

Lire la suite

mardi, 30 janvier 2007

Tours

medium_alors.2.JPG
 
Vu dans Le magazine littéraire, février 2007...

lundi, 29 janvier 2007

Francophonies

En mars, il y a la semaine de la Francophonie, et même on devrait dire la semaine DES Francophonies. Il y a en effet tant de façons de parler français, que j'en arrive à me demander pourquoi on "néologise" tant.. C'est vrai que c'est agréable d'inventer des mots, de se penser "inventeur" ne serait-ce qu'un instant...

medium_histoire_de_la_femme_cannibale.2.jpgEn ce moment je lis Histoire de la femme cannibale, et je suis surprise de ne pas être choquée par l'irruption de mots que je ne connais pas mais que je reconnais, étant donné qu'ils s'imbriquent tout naturellement dans leurs phrases.

C'est parce qu'il y a cette semaine de la Francophonie que je vous laisse quelques textes d'auteurs francophones, découverts sur les rayonnages de la bibliothèque où je travaille. En fait ça n'est pas un hasard, c'est justement en vue de cette semaine que nous rassemblons précieusement contes, poèmes, pièces de théâtre et romans d'auteurs d'ici mais surtout d'ailleurs... Et c'est un vrai bonheur, que de (re)découvrir toutes ces langues françaises, de se sentir à la fois habitant et étranger de tous ces langages. Plaisir de s'immiscer dans ces rythmes différents, ces paysages inconnus, ces contrées si lointaines dans l'espace, si proches dans le temps...

Merci Leopold Sedar Senghor, d'avoir eu cette idée..

mardi, 23 janvier 2007

Mangez-moi (extrait)

medium_mangez-moi.2.jpg

Pour bien faire, il ne suffit pas de suivre la route, il faut à tout instant la bitumer du goudron onctueux de nos rêves et de nos espoirs, la tracer mentalement, en s'efforçant de prévoir les inévitables virages et les inégalités du terrain. Parfois, quand ça va bien, quand, par miracle, on a réussi à prendre un peu d'avance sur notre effroyable ouvrage d'art, on bénéficie d'un répit et là, c'est bon, tout roue. On est prêt à croire que le plus dur est fait, qu'à partir de ce moment, tout ira bien. On est si naïf, on a la mémoire si courte qu'on ne se rappelle pas que le terrain qui nous accueille est l'oeuvre de nos mains et de notre cerveau si prompt à imaginer n'importe quoi. On se la coule douce jusqu'au trou d'après sur lequel on se penche, consterné. Je n'ai plus la force, se dit-on, et je mérite mieux que ça, il serait temps que quelqu'un m'aide, il serait temps qu'une main guide la mienne. Autour de nous une armée de bras ballants. Tout le monde est fatigué. Notre mari, notre femme, nos amis, tout le monde en a marre au même moment, et c'est alors que vient - mais seulement si l'on est très chanceux, seulement si l'on n'a pas peur ou que l'on est suffisamment fou pour mordre à l'hameçon furtif - c'est alors que vient l'amour. Et là, ce n'est plus du macadam qu'on jette sur le nénant, c'est un pont suspendu qui ouvre la voie jusqu'à l'infini."

mardi, 28 novembre 2006

Belle du Seigneur

medium_belle_du_seigneur.jpgLors d'un cours de littérature française, en fac de lettres, nous avons étudié un passage de Belle du Seigneur, afin d'en dégager différentes choses, dont le point de focalisation...

Lire la suite