Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

lundi, 23 juillet 2007

La douceur des hommes

efa97c08f927b8b05ce3a571141cc8d3.jpg

"Ma vertu, c'est les hommes. Mon rythme, c'est eux. Leur douceur. Il faut juste leur en laisser la possibilité, tu sais, le droit de l'être. C'est si dur de devenir un homme : c'est pour ça qu'il leur faut cacher cette douceur."

Une rencontre sur la terrasse d'un restaurant, friture de poisson et vin blanc. Une jeune et une vieille femme. Rencontre entre une "voluptueuse avec sagesse" et une silhouette traversant les pays sans véritablement se connaître. Fosca et Constance. Elles parleront, jusqu'à tard dans la nuit, et décideront d"un voyage. Constance nous dit ce voyage, le dernier pour Fosca, son premier vrai voyage, pour elle.

Lire la suite

vendredi, 20 juillet 2007

Le hasard (?) fait bien les choses

Admirez cet enchaînement de titres :

La douceur des hommes. Aujourd'hui : caresse de rouge...

87ce06729d9c091fde3b7e7df303896d.jpg

231b26aa85e1f87bea6402b72b018c4b.jpg

33773fe829780b2563bf0926e0f5b5b2.jpg

mercredi, 02 mai 2007

Gourmands d'étoiles

medium_etoiles.jpgJe vous ai laissé un extrait du Col de l'ange, hier, de Simonetta Greggio... En cherchant ce qu'elle avait comme autres livres à son actif, j'ai vu Etoiles, qui, de par la présentation qui en est faite, me rappelle Mangez-moi, d'Agnès Desarthe... Un hymne à l'amour, à la gastronomie.... Savoureux.

Extrait :

" Stella adorait quand Gaspard faisait fondre dans un gaspacho des glaçons aux feuilles de basilic. Et, quand elle avait de l'appétit, il lui composait des nourritures plus consistantes, jouant sur des associations de saveurs simples : des rondelles de pomme de terre tièdes sur lesquelles il avait amoureusement déposé des pétales de truffe, une noix de Saint-Jacques en carpaccio avec une larme d'oursin sur une feuille de roquette, arrosée de trois gouttes d'huile d'olive. "

mardi, 01 mai 2007

Col de l'ange

medium_col_de_l_ange.jpgCol de l'Ange

Combien de personnes s’évanouissent tous les jours dans le monde, s’évaporant comme si elles avaient traversé leur existence en sursis?
Des types qui vont chercher un dîner chinois au take-away et qu’on ne revoit jamais, des femmes parties chez le coiffeur et dont on retrouve la voiture, les clés encore accrochées au tableau de bord. Des vieux aussi, qui ont peut-être regardé trop longtemps le fleuve couler du haut d’un pont, des enfants en roller que les parents perdent de vue un instant, un seul, pendant une fête foraine...

Lire la suite