Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

vendredi, 04 avril 2008

L'image innée (suite - 2)

[...] 

A peine s’étaient-ils embrassés, que le brasier s’est enflammé. Affamés de chair, caresses abrasives, comment a-t-il fait pour savoir où la toucher, où l’attouchement devait être corrosif sur sa peau qu’elle pensait rouillée : comment pouvait-il savoir.

À peine sorti de son lange, sans se gêner l’ingénu fit preuve d’ingéniosité animale avant, bien avant de s’épanouir dans un ultime râle. Libérant des instincts méconnus, il s’installa en elle, doucement, puis se dévoua, dévoilant une fougue si longtemps déviée de la chair.

Devenu disciple, elle lui livra l’indicible, elle lui donna quelques indices pour atteindre la cible. Ce fut pour elle une renaissance quand il dénonça les zones sensibles, quand il pointa du doigt les endroits oubliés... Le désir regagna ses faveurs, la dénoua de ses tensions avec ferveur. Elle s’était censurée, il la rassura. Elle avait oublié de sentir, il la respira.

 

[...]

samedi, 15 mars 2008

L'image innée (suite)

[...]

Je veux un endroit inconnu de tous, interdit à la tristesse, à tout ce qui blesse. Aucun objet contondant, aucun malentendu, aucun con malentendant.

Entre vous et moi, en toute confidence, je pense que c’est un coup de la providence. Soyons fous, oublions ce qui nous entoure, ce qui nous attache, ce qui nous angoisse. Perdons-nous quelques instants, le temps d’une éclipse, le long d’une ellipse. Faisons le tour de la Terre, sans la toucher, le système solaire est à nous, les planètes font place nette et nous permettent un écart de conduite, loin de leur orbite. Régler l’objectif sur la Lune, oublier d’atteindre les siens, se faire du bien. [...]

vendredi, 06 octobre 2006

L'image, innée

(extrait - juillet 2006)

     Je veux un endroit inconnu de tous, inconnu des lois, je veux un endroit connu de lui seul, de lui seul et de moi.. un lieu sans gravité, où les mots tombent, sans hécatombe, censure, sûr et certain d’être entendus, en temps et en seconde, faits pour s’étendre, sans s’éteindre, faits pour surprendre, peut-être étreindre.. mots pour peindre, se prendre, sans aucun mais, sans se méprendre, apprendre à voir, à sentir, à toucher, avec détachement, mentir, sans tâcher l’histoire, mourir, ému.. aimer dans le noir, dans l’espoir d’y voir clair, dans l’espace, sans y croire.. à chaque jour suffit sa gêne, à chaque homme suffit sa haine..

    [...]