Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

dimanche, 30 mars 2008

Merci l'arrière-grand-mère

1676623499.jpg

"Dans son appartement d'entre la cathédrale et la grand-place, Martin avait installé sa bibliothèque, riche de quelques milliers d'ouvrages. Des classiques français, latins et grecs, mais également toute sorte de littérature, poésie, prose, théâtre bien sûr, et biographies, journaux intimes, correspondances d'écrivains de tous horizons. Des Allemands, des Autrichiens, des Russes. Des livres en d'autres langues, celles qu'il pouvait lire, les langues anciennes, l'allemand et l'italien. Des recueils de poésie bilingues, des dictionnaires de langues étrangères, y compris de celles que Martin n'avait pas éliminées malgré l'avènement d'internet et du CD-Rom, une autre remontant au début du siècle que ses grands-parents paternels lui avaient donnée à la mort de l'arrière-grand-mère."

Projections privées, Gilles Rozier.

lundi, 24 mars 2008

Ce n'est pas que ...

1378736210.jpgJe ne lis plus, en ce moment (l'absence de conte rendu pourrait le faire croire), mais je ne me fixe sur aucun en particulier. J'essaie, sans succès. Comme si les romans ne voulaient pas de moi, qu'ils faisaient semblant de m'accepter, puis, quelques dizaines de pages plus tard, me repoussent, deviennent obscurs, font exprès de me faire perdre le fil pour me lasser de recommencer.

1890501551.jpgIl faut dire aussi que la nuit est déjà bien installée quand j'arrive à hauteur d'une couverture apparemment aimable, que je la frôle (ne pas surprendre, créer le contact), la touche, plus fermement, et puis écarte ses pages, avec un semblant de violence, et elle un semblant de pudeur. Là, je me noie dans ces mots qui dansent devant moi, ils m'absorbent, m'envahissent, me bercent, m'aiguillent vers la page d'après. Et puis, au moment où l'esprit ronronne, la mécanique s'est installée, les yeux se ferment, se rouvrent, cherchent à raccrocher la  dernière phrase, le dernier paragraphe..
175630011.jpgQuand je les rouvre, le livre est à terre, vaincu, ou plutôt boudeur, se sentant dédaigné. Alors chaque soir, c'est le même scénario, le roman se fait de plus en plus récalcitrant.

Je crois avoir trouvé une ruse. Je m'éparpille dans des recueils de poésie. ils ne sont pas si prétentieux, eux. Heureux plutôt, qu'on s'intéresse à eux.

Je navigue entre , et puis ...1905162665.jpg

samedi, 19 janvier 2008

Le temps de lire

Le temps de lire, comme le temps d'aimer, dilate le temps de vivre.

Daniel Pennac

vendredi, 19 octobre 2007

Lire en Fête 2007

 

5719ddcd63ba1fe7e6acd15670c656b2.gif

Dans toute la France c'est Lire en Fête, et dans ma p'tite ville aussi.. Si si !
Même que pour l'occasion elle reçoit un auteur dans sa ville : Luc Tartar..

Et même qu'il y a la nuit de l'écrit, ce soir.
Avec le Théâtre de la Manufacture..

Et après, on ira dire qu'il ne se passe jamais rien, dans ma p'tite ville... ah lala...