Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

lundi, 16 avril 2012

Lueur

 

Ce matin d'hiver
Marche pieds nus
(1)

ses pieds tressent un rêve violet (2)

(alors) quand la ville s'oublie
à l'épaule du vent (3)

Tu pousses les mots à la lueur de tes doigts (4)

(et) je retourne la lumière
afin qu'elle sèche de tous les côtés (5)

Lire la suite

dimanche, 09 mars 2008

Essais de voix malgré le vent

Il faut quelquefois pousser les passants, s'extraire
de la foule, de la rumeur du monde, sans bien savoir
s'il y a mieux à faire vraiment que plonger ici-bas,
s'indigner, s'en tenir au journal, à la bataille utile
après tout contre les mots mis à l'envers,
ou le glaive aberrant : ces larmes
du moins sont vraies, et ne suffisent
pourtant pas. On va glanant
d'autres chagrins plus haut que les pavés, plus loin
que la pauvre terre à notre hauteur. On cherche
d'autres drames dans le jour jaune, on ne sait trop
quelle énigme dans du cristal : si le ciel pleure,
ce que cachent sous leur voilage les tentures des nuées.
Malgré tout ce qu'on peut en dire,
le refus répété du mystère, le clair déni,
maintenant ne suffit pas, la chair humaine semble
le cadre de la lyre - les cordes sont là-bas.

(extrait d'"Essais de voix malgré le vent", Olivier Barbarant)

vendredi, 07 mars 2008

L'autre, altérable comme nous...

L'Autre, altérable comme nous,
secret, habité d'entrailles et de souvenirs,
serre notre main dans sa main chaude,
et quelque chose vous unit soudain:
certitude de vivre ensemble
dans le même mince repli du temps
sur le même point de notre planète.

Une force à deux. Peut-être une tendresse.

Quelquefois le plaisir
qu'un arbre sente bon,
et qu'une parole commune
puisse le dire.

Marie-Claire Bancquart

mercredi, 05 mars 2008

Toujours l'autre

L'autre, toujours l'autre,
comme une roche, tenant à peine sur le bord de la route,
comme un porche trahi par la lumière.

Dans ses gestes, ses pas, ses silences.

Dans les paroles échangées,
l'autre,
comme une mémoire qui vous revient,
comme une fenêtre que l'on ne sait plus ouvrir dans sa propre maison.

L'autre qui maçonne ma voix, se lève dans mon enfance,
ressurgit, gisant réveillé.

Je le vois couché dans l'avenir, attentif dans l'éveil,
crépusculaire dans toute ouverture,
l'autre, avec ses feux qui rayonnent dans l'obscur,
avec ses éclats qui se dressent et révèlent l'abîme.

Martial Teboul

lundi, 03 mars 2008

Le grand jour du poème à l'autre

Opération nationale : « Le grand jour du poème à l'autre »
vendredi 7 mars
 


Chez vous, au travail, à l'école,
dans la rue…
offrez un poème,
échangez vos poèmes,
postez un poème,
glissez un poème sous la porte,
ceci ou cela mais
donnez un poème à l'autre !

Avec tous les partenaires du Printemps des Poètes :
> Dans les guichets de la Poste et les boîtes aux lettres
Trois millions de cartes postales seront diffusées par les postiers

> Dans les gares SNCF

Large diffusion de poèmes dans les grandes gares et aux abords

> Dans les parkings Vinci Park
250 parkings en France, au Luxembourg et en Suisse seront habillés de poèmes

> Dans les hôpitaux
Les clowns du Rire Médecin chanteront, diront, chuchoteront la poésie à l'hôpital, dans des petites alcôves préparées pour le Printemps des Poètes. Sous un parapluie habillé de tulles, les clowns joueront aussi avec les sons, les paroles des poètes, les écrits que les enfants pourront leur offrir pendant ces deux semaines. Parce qu'il est plus facile de soigner un enfant heureux, les 56 clowns de l'association apportent humour, rêve et poésie dans 12 hôpitaux et 28 services de pédiatrie.

> Dans les CCAS
Les Caisses Centrales d'Activités Sociales organisent pour le personnel des industries électriques et gazières Le Printemps des Poètes grâce à la diffusion du matériel de communication (affiches, cartes poèmes,…) sur tout le territoire français.

> Dans les Fnac
Diffusion sonore de poèmes à l'ouverture et à la fermeture des magasins, mise en valeur de livres de poésie et organisation de rencontres-lectures dans les espaces Forum.

> Dans les journaux Direct Soir et l'Humanité
Diffusion de poèmes dans les pages de l'Humanité, actions spécifiques de Direct Soir qui impliquera ses colporteurs dans l'opération.

> Sur les ondes de France Culture, RFI, RFO

Les poètes, artistes et les présentateurs liront des poèmes sur les antennes

> Et aussi dans les écoles, les entreprises et pourquoi pas en famille !

 

Allez donc voir

lundi, 05 mars 2007

Printemps des poètes

medium_afficheweb.jpgEh oui, les poètes prennent un peu d'avance sur les bourgeons (quoique, avec les dérèglements climatiques rien n'est moins sûr aujourd'hui) pour éclore de leurs sève sur le papier et nous livrer leurs plus belles rimes.

Un rendez-vous incontournable donc, le site, aux multiples ramifications, arbre gigantesque aux racines bien ancrées dans le sol...

Mes rubriques préférées : retrouvailles et passeurs de poèmes